-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les agresseurs du tronçon Dar El-Beïda – Baba Ali neutralisés

Les agresseurs du tronçon Dar El-Beïda – Baba Ali neutralisés

Les gendarmes de la brigade territoriale de Baraki viennent de mettre fin aux graves agissements d’une dangereuse bande de malfaiteurs, composée de cinq individus, dont les tristement célèbres Titou et Japonais, de leurs vrais noms N. S. et K. B., âgés respectivement de 24 et 23 ans et auteurs de plusieurs agressions contre les usagers du tronçon Dar El-Beida-Baba Ali.

Selon la cellule de communication du Groupement de la Gendarmerie nationale d’Alger, certains parmi les cinq brigands sont des repris de justice.

Ils sont impliqués dans de nombreuses agressions contre des automobilistes sur ledit tronçon, causant des blessures assez graves à des dizaines de conducteurs, sans oublier le vol d’objets de valeur et de sommes d’argent. Le cerveau de cette bande de malfaiteurs n’est autre que N. S., à peine âgé de 24 ans et déjà récidiviste.

Ce dernier a constitué son groupe en faisant appel à son acolyte K. B., âgé de 23 ans, tandis que les trois autres complices, S. M., S. D. et R. R., sont âgés respectivement de 25, 22 et 31 ans.

Toujours selon le communiqué de la Gendarmerie nationale, cinq parmi les dizaines de victimes de cette bande ont été agressées avec des armes blanches, avant d’être dépossédées de leurs biens suite aux guets-apens préparés par les deux chefs notoires, les nommés Titou et Japonais. L’enquête des gendarmes a permis d’identifier les coupables, y compris Titou et Japonais.

La bande a été neutralisée suite à une souricière soigneusement tendue par les gendarmes de la brigade territoriale de Baraki. Ces derniers ont arrêté les agresseurs en flagrant délit alors qu’ils étaient en train de délester leurs proies. Lors de cette opération, les gendarmes ont saisi une somme d’argent estimée à 80 000 DA et trois téléphones mobiles appartenant aux victimes.

Les cinq malfaiteurs présumés seront, dans les jours qui viennent, présentés devant la justice pour plusieurs chefs d’inculpation, notamment création d’une bande de malfaiteurs et violence et agression sous la menace d’armes blanches.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email