-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les adjoints de l’éducation gèlent leur grève

Les adjoints de l’éducation gèlent leur grève

La Coordination nationale des adjoints de l’éducation, affiliée au SNTE, a décidé de geler la grève qu’elle devait entamer aujourd’hui, ainsi que le rassemblement prévu devant l’annexe du ministère de l’Education nationale.

Les représentants des adjoints de l’éducation ont été, en effet, invité au dialogue par le ministère de l’Education nationale, pour ce mercredi, et ce pour étudier les principales revendications exprimées par le syndicat, a indiqué un communiqué diffusé par la coordination des adjoints de l’éducation.

« Nous sommes contraints de geler notre mouvement de grève, tant que la tutelle a fait preuve de bonne volonté pour la satisfaction de nos revendications », ajoute ce même document.
La Coordination a, par ailleurs, salué l’initiative de la tutelle, en les invitant à une réunion qui traitera de la plate-forme de revendications des adjoints de l’éducation mentionnée dans le communiqué 02/2016 et le complémentaire du communiqué publié le 18 janvier 2016.

La coordination des adjoints de l’éducation s dit avoir accepté de reporter le mouvement de grève cyclique, en attendant l’issue de la réunion à laquelle ils sont conviés pour cette semaine. Par ailleurs, cette entité syndicale n’a pas manqué de féliciter la mobilisation de l’ensemble de ses adhérents qui ont entamé les préparatifs régionales et nationales pour réussir le mouvement de grève et le rassemblement prévus pour le 25 du mois en cours.

Dans le même communiqué de ce syndicat, la coordination se dit prête à combattre pour faire valoir leur plate-forme de revendications et être à la hauteur des espérances de la base. Des revendications qui tournent, faut-il le rappeler, autour de « la régularisation de la situation des adjoints, ainsi que des adjoints principaux de l’éducation à travers leurs promotions de grades de base à superviseur de l’éducation en laissant le soin au ministère de trouver la meilleure formule, et ce, dans le but de mettre fin définitivement au système actuel de grades.

L’organisation a soulevé, également, la nécessité d’annuler le contenu de la circulaire 003 qui concerne le grade de superviseur de l’éducation, et ce, en revalorisant l’expérience professionnelle sur la base de 10 ans et de 20 ans afin de prétendre au grade de conseiller de l’éducation. Le SNTE demande également la création de nouveaux postes pour les conseillers de l’éducation et les conseillers formateurs de l’éducation, comme cela a été fait pour le corps des enseignants ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email