-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les adjoints de l’éducation en grève demain

Les adjoints de l’éducation en grève demain

Les adjoints de l’éducation, qui dénoncent la marginalisation dont ils font l’objet, ont choisi la voie la plus rapide pour faire entendre leur voix.

Ils comptent observer demain une grève nationale qui sera appuyée par un rassemblement devant le siège du ministère de l’Education nationale.

La Coordination des adjoints de l’éducation ont non seulement menacé de boycotter des tâches administratives et des examens officiels, mais d’enclencher aussi une grève ouverte, tout en imputant la responsabilité de ces actions à la tutelle.

La coordination de cette instance syndicale, affiliée au Syndicat des travailleurs de l’éducation (SNTE), dévoile ainsi son ambition de renouer avec la grève.

Dans un communiqué, le coordinateur national a souligné avoir décidé de renouer avec la protestation et d’observer une grève le dernier lundi de chaque mois, et ce jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Ce syndicat a par ailleurs lancé un appel à l’ensemble des adjoints de l’éducation pour adhérer massivement à ces mouvements de protestation.

La coordination en question a également appelé les adjoints de l’éducation exerçant dans les wilayas du sud du pays à prendre part à ce mouvement de protestation, en organisant des sit-in devant les directions de l’éducation.

Elle a également décidé d’enclencher ce mouvement de protestation dans le but d’exiger la prise en charge de leurs préoccupations, qui datent depuis plusieurs années déjà. Cette entité syndicale a, dans ce sens, appelé le département de Nouria Benghebrit à mettre en place un calendrier pour la prise en charge des revendications des adjoints de l’éducation.

« La non-prise en charge de nos revendications ne font qu’inciter davantage cette catégorie de travailleurs à aller plus loin dans leur lutte syndicale », lit-on dans le communiqué de ce syndicat.

Les revendications des adjoints de l’éducation tournent autour de la régularisation de la situation des adjoints et des adjoints principaux de l’éducation à travers leur promotion de grade de base à superviseur de l’éducation, en laissant le soin au ministère de trouver la meilleure formule, et ce dans le but de mettre fin définitivement au système actuel de grades.

L’organisation a rappelé par ailleurs la nécessité d’annuler le contenu de la circulaire 003 qui concerne le grade de superviseur de l’éducation, et ce en revalorisant l’expérience professionnelle sur la base de 10 ans et de 20 ans afin de prétendre au grade de conseiller de l’éducation.

Le SNTE demande également la création de nouveaux postes pour les conseillers de l’éducation et les conseillers formateurs de l’éducation, comme cela a été fait pour le corps des enseignants ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email