-- -- -- / -- -- --
Nationale

«L’environnement contextuel ne constitue pas une menace»

«L’environnement contextuel ne constitue pas une menace»

Une étude de haut niveau qui vise à déterminer l’effet des programmes de mise à niveau sur la performance de la PME dans un environnement ouvert et intense (cas de l’Algérie), a été réalisée par M. Boudjemaa Amroune, Ph.D. administration des affaires Option Management Gestion internationale de l’Ecole des Sciences de la Gestion de l’Université du Québec à Montréal (ESG UQAM).
Selon M. Boudjemaa, « cette étude est indépendant ; elle relève d’une initiative personnelle et elle n’est financée par aucun organisme ».

Tel que souligné dans cette étude, les recherches effectuées ont démontré que « l’Algérie est un pays en transition de l’économie planifiée vers l’économie de marché. Les éléments macroéconomiques et politico-économiques ont provoqué une situation microéconomique cruelle au sein des PME.

Ce contexte de transition riche et complexe pourrait être décrit comme généralement inévitable. Par ailleurs, les résultats de notre recherche pour le contexte algérien confirment que l’environnement n’est pas déterministe en absolu, mais plutôt favorable.

L’entrepreneur algérien peut naviguer sur les mers houleuses de son environnement. Donc, l’environnement en Algérie est neutre, malgré que le Forum des chefs d’entreprises « FCE » et la Confédération nationale du patronat algérien « CNPA » et les déclarations des chefs de grands groupes industriels considèrent l’environnement menaçant.

Nous considérons que l’effet négatif de l’environnement perçu par les chefs d’entreprises est purement médiatisé.
Mais faites attention, notons que notre recherche a porté principalement sur les petites entreprises de 10 à 49 employés et les très petites entreprises de 1 à 9 employés. Pour les petites et moyennes entreprises algériennes, l’environnement contextuel ne constitue pas une menace.

Il a été rapporté que « l’étude est importante du fait que peu de recherches ont étudié académiquement le programme de mise à niveau, notamment en Algérie ».

L’étude répond à un besoin, et ce compte tenu de l’importance donnée par les autorités publiques dans les pays en développement à ces programmes de mise à niveau.

En Algérie, après un élan remarquable durant les années soixante-dix et à la première moitié des années quatre-vingts, l’économie algérienne planifiée montre de grands signes d’asphyxie en raison d’un retournement brutal des contingences externes mondiales qui ne fait que mettre en évidence les difficultés structurelles de l’économie algérienne.

Ces conjonctures ont influé grandement sur le tissu industriel algérien majoritairement de statut public. L’industrie algérienne a affronté les pires conditions de la concurrence étrangère qui s’intensifiera davantage.

Suite à cette problématique, l’Algérie a entamé un processus de désindustrialisation par la privatisation des entreprises publiques et le licenciement de ses employés.

Dans cette optique, un bon nombre de problèmes entravent le développement entrepreneurial et la promotion du secteur de la PME en Algérie. Les problèmes communément connus, entre autres, sont : les méthodes de gestion des entreprises obsolètes du fait de l’absence de culture managériale caractérisant notamment la propriété familiale et les lacunes structurelles, managériales, stratégiques et organisationnelles. Ces contraintes laissent la PME sous le contrôle d’intérêts familiaux, tant dans sa gestion que dans son capital.

Ces PME ont été réticentes à s’ouvrir sur le marché tant intérieur qu’extérieur.

Les opérations de transfert, de fusion et de consolidation d’entreprises sont rares. Les acquisitions par des entreprises étrangères sont toujours très limitées. Donc, pour pallier cette problématique riche et complexe, à l’instar des pouvoirs publics dans les pays en développement, les autorités publiques algériennes ont dressé et mis en œuvre des programmes de mise à niveau pour le secteur de la PME algérienne.

Ces programmes sont développés et chapeautés par un conseil consultatif chargé par la mise à niveau des entreprises. Les programmes de mise à niveau en Algérie ont réussi à mettre, jusqu’à présent, quelques milliers de PME afin de les insérer dans l’arène de la concurrence tant nationale qu’internationale et d’améliorer leurs performances. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email