-- -- -- / -- -- --
Energies Environnement

“La Belle” se conforme aux règles de l’environnement

“La Belle” se conforme aux règles de l’environnement

L’entreprise de transformation des corps gras La Belle (ex-SOGEDIA) ne sera pas fermée. Elle vient de se conformer aux règles d’hygiène et environnementales par l’achat d’équipements anti-pollution. La Belle s’est dotée d’une station d’épuration des eaux usées et d’autres installations d’une valeur de cinq milliards de centimes.

Visité à nouveau par le wali d’Annaba, Djamel-Eddine Berimi, cette société, réputée être la plus polluante parmi les entreprises industrielles de la Coquette, a exhibé un nouveau look devant les représentants de la wilaya, arrivés en force pour constater de visu les changements. Plus de déversement des gros rejets polluants directement à la mer, plus de saleté ici et là, et même les 140 travailleurs ont bénéficié de nouvelles tenues de travail.

La délégation du wali, qui a visité l’ensemble des structures de production de la société La Belle, a été surprise par tant de changements, intervenus en un temps très court. Pour rappel, la société La Belle, détenue à hauteur de 70% par un particulier et 30% par l’Etat algérien, avait fait l’objet d’une visite d’inspection et de travail par le wali d’Annaba. Les constats effectués sur place par le chef de l’exécutif de la wilaya d’Annaba avaient démontré, outre la saleté qui régnait dans cette entreprise spécialisée dans la production des huiles et des graisses alimentaires, la pollution des eaux de mer.

En effet, elle déversait directement dans le port de pêche La Grenouillère, salissant l’eau de mer de taches noirâtres.
Signataire d’un contrat de performance environnementale, elle a toujours peu respecté les règles d’hygiène. Lors de sa visite d’inspection, le wali d’Annaba, après avoir constaté un manque flagrant d’hygiène et de la pollution marine, avait ordonné une expertise d’analyse des produits déversés en mer par l’entreprise, avant de procéder à sa fermeture et à des poursuites judiciaires.

Finalement, il semblerait qu’un accord ait été retrouvé entre l’administration locale et les propriétaires de la société La Belle. D’ailleurs, le wali les a félicités pour les nouveaux changements. Tant mieux pour les travailleurs qui préservent ainsi leurs emplois par ces temps difficiles.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email