-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’enquête de l’ANPEP réconforte

L’enquête de l’ANPEP réconforte

La briqueterie Thagaste (wilaya de Souk-Ahras) ne présente aucun risque potentiel de pollution sur son environnement immédiat. C’est le constat auquel est parvenue l’Association nationale de protection de l’environnement et de lutte contre la pollution (ANPEP), basée à Annaba.

Très pointilleuse vis-à-vis des questions qui touchent de près ou de loin l’environnement en particulier et le cadre de vie des populations en général, l’ANPEP , qui se base sur le rapport établi sur le terrain à propos des rejets polluants pouvant émaner de cette unité industrielle , est catégorique là dessus, tranquillisant et réconfortant ainsi les habitants des alentours de la briqueterie, cette dernière ne présentant aucun danger écologique susceptible de porter atteinte à l’environnement.

En outre, l’ANPEP indique dans un communiqué qu’elle a rendu public hier-et dont nous détenons une copie- , que la briqueterie de Zaârouria utilise dans son process de production des matières premières naturelles ; donc il n’y a pas lieu de s’inquiéter des dangers de pollution pouvant être générés par cette briqueterie qui dispose , il faut le souligner , d’équipements industriels sophistiqués sans parler des matières premières non polluantes qu’elle utilise pour la production de briques (sable, argile et eau).

L’enquête de l’ANPEP s’est également intéressée aux émissions atmosphériques dégagées par la briqueterie Thagaste pour aboutir au résultat selon lequel « les valeurs-limites sont conformes à la réglementation en vigueur » et que « les conditions de salubrité et de sécurité au travail sont optimales et acceptables ».

Les habitants de Zaârouria, approchés par l’ANPEP, ne devraient pas s’inquiéter outre mesure des émissions de gaz et de poussières émanant de la briqueterie car ne présentant pas de nocivité pour l’environnement, selon des organismes agréés en la matière.

Rénovée entièrement en 2012 , la briqueterie de Zaârouria, qui dispose d’une capacité théorique de production de 160 000 tonnes de briques par an pour 300 travailleurs, faisait partie auparavant du patrimoine de l’ex-entreprise publique ERCE et fermée en 2006, a été cédée à un opérateur économique, qui l’a totalement rénovée pour préserver les emplois et créer de la richesse. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email