-- -- -- / -- -- --
Culture

L’enjeu du Sahara

L’enjeu du Sahara

Pour les participants à une conférence sur les manifestations du 13 mars 1962 de Taibet, commune de la wilaya déléguée de Touggourt, ce lundi, cet événement a contribué à déjouer les desseins coloniaux visant à séparer le Sahara du territoire d’Algérie.

Organisée à Taibet, cette rencontre a réuni des chercheurs, des universitaires et d’anciens moudjahidine. Initiée par l’association éponyme de Taibet, avec le concours du Centre national des études et recherche dans le mouvement national et la révolution du 1er novembre 1954, cette rencontre marque la commémoration du 55ème anniversaire du soulèvement populaire du 13 mars 1962. Soulèvement qui a constitué un message fort à l’administration coloniale.

Les manifestants ont confirmé l’attachement profond du peuple algérien à l’intégrité de son territoire. Les participants se sont accordés à affirmer que cet évènement historique a largement contribué à mettre en échec le projet colonialiste, il a apporté un soutien aux négociateurs algériens et hâté la signature du traité d’Evian et du cessez-le feu, ayant préparé la voie à l’indépendance nationale.

Lors de cette conférence, les participants ont également exhorté les jeunes à la préservation de la patrie et au resserrement des rangs face à toutes tentatives d’atteinte à l’unité nationale, avant d’appeler à considérer ces manifestations populaires de Taibet comme un évènement national, rapporte l’Agence presse service d’Algérie. Cette rencontre sera également ponctuée par une
cérémonie en l’honneur de moudjahidine de la région, par la projection d’un film documentaire sur le centre de soutien financier et moral des Moudjahidine, créé en 1961, lors de la guerre de libération nationale au lieu dit Boukhecheba dans le désert de Taibet.

Les manifestations du 13 mars 1962 seront lancées au village de M’naguer, avec la participation de groupes de personnes venus de différents villages avoisinants, brandissant des banderoles et scandant des slogans hostiles au colonialisme, et d’autres à la gloire de l’Algérie, aux airs de Tahya El Djazair (Vive l’Algérie), Le Sahara est algérien et Oui pour l’indépendance.

Elles constituent un prolongement de celles populaires d’Ouargla, le 27 février, et de Touggourt, le 7 mars de la même année. Elles ont démontré la volonté populaire dans le sud à son attachement à l’intégrité territoriale en bravant la répression. Les forces coloniales ont recouru, face aux foules compactes, à l’utilisation des armes, avec un appui de l’aviation militaire, faisant onze martyrs et de nombreux blessés, et l’arrestation de plusieurs manifestants qui seront conduits au centre de détention et de torture de Touggourt.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email