-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’énigme entoure le sort réservé aux engins de Khalifa construction

L’énigme entoure le sort réservé aux engins de Khalifa construction

Huit ans après la fin du procès, le sort du matériel de Khalifa construction reste inconnu en dépit des requêtes des victimes.

« Madame la présidente, lorsque des personnes mourraient, d’autres ne trouvant pas où s’abriter, certains profitaient de cette situation et encaissaient de l’argent », avait lancé le procureur général prés la Cour de Blida, pendant le procès de première instance de la caisse principale de Khalifa Bank, en 2007. Depuis, le mystère persiste et le procès non programmé

Le dossier Khalifa est-il clos avec le récent procès de l’ancien milliardaire Abdelmouméne Khalifa au terme duquel l’ex-« golden boy » a été condamné à 20 ans de prison ?

Du point de vue judiciaire, l’affaire Khalifa est loin d’avoir connu son dernier épilogue. Il reste la conjoncture politique qui pourrait décider d’un éventuel nouveau procès ou non. Le récent procès au cours duquel a comparu Rafik Abdelmouméne Khalifa, celui de la caisse principale de Khalifa Bank n’est qu’un dossier parmi ceux concernant cette affaire.

Il y a aussi l’affaire dite Khalifa Swift, accumulée depuis 2003 au tribunal de Chéraga. Le procès n’a jamais eu lieu depuis. Pourtant, il s’agirait dans cette affaire, de transferts de sommes colossales vers l’étranger, dont l’Europe, l’Asie et l’Amérique. Les transferts auraient été effectués de 2002 à 2003 et se chiffreraient à des dizaines de millions d’euros.

Cette affaire qui aurait été transférée au pole judiciaire spécialisé de la Cour d’Alger attend toujours d’être jugée. Il y a l’affaire Khalifa construction. Il s’agirait d’importantes sommes d’argent, comme dans d’autres affaires de l’ex-milliardaire. Les engins de Khalifa construction ont cependant été utilisés dans les travaux de fouilles au lendemain du séisme de Boumerdès.

Ces engins ont été, par la suite, saisis par la justice dans l’enquête de l’instruction judiciaire et on ignore le sort qui leur a été réservé. L’affaire Khalifa construction a été évoquée pendant le procès de première instance ayant eu lieu, en 2007, au tribunal criminel prés la Cour de Blida, en l’absence d’Abdelmoumene Khalifa qui se trouvait en Angleterre.

Une autre procédure suit son cours actuellement en justice : il s’agit de l’affaire de Khalifa construction, a révélé le procureur général près le tribunal criminel près la cour de Blida pendant ce procès. « Il s’agit de la location d’engins de Khalifa construction pour des travaux effectués au lendemain du séisme de Boumerdès, survenu le 21 mai 2003. « Ces travaux ont été facturés et l’argent perçu par des personnes », avait lancé le représentant du ministère public. En 2015, on ignore encore tout de cette affaire.

En tout, quatre affaires concernaient Abdelmoumene Khalifa. Une seule de ces affaires, celle de la caisse principale de Khalifa Bank a été jugée. Les autres affaires attendent depuis des années d’étre jugées.

L’opinion publique devra-t-elle accepter l’idée que « tout » le procès Khalifa s’est déroulé avec le procès de Khalifa Bank, ou bien aura-t-elle droit aux autres procès programmés et qui n’ont jamais eu lieu jusqu’à maintenant ?

Quatre instructions judiciaires ont concerné le groupe Khalifa, signifiant, juridiquement, que quatre procès distincts devaient avoir lieu concernant Abdelmoumene Khalifa. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email