-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’empire du trafic de documents administratifs démantelé à Larbaâ

L’empire du trafic de documents administratifs démantelé à Larbaâ

Un réseau de trafic de documents administratifs composé de quatre éléments a été démantelé, avant-hier, par les gendarmes de Larbaâ.
Trois des quatre présumés faussaires, âgés entre 25 et 57 ans, ont été interpellés suite à des perquisitions exécutées par les éléments de la brigade territoriale de la Gendarmerie de Larbaâ, et qui se sont soldées par la découverte d’un important lot de matériels, ainsi que de permis de conduire et de construire, de décisions et d’actes de propriété falsifiés.

Tout a commencé le 6 octobre, lorsque des renseignements sont parvenus à la gendarmerie de Larbaâ faisant état de la présence d’un groupe de malfaiteurs dans ladite commune, qui trafiquent des documents administratifs des véhicules et autres documents concernant les lots de terrain à bâtir dans les wilayas de Blida, d’Alger, de Tipasa et de Boumerdès. L’arrestation des trois présumés malfaiteurs a eu lieu grâce à une souricière soigneusement tendue par les gendarmes de la brigade territoriale de Larbaâ appuyés par les éléments de la Section d’intervention de Bougara.

Les gendarmes ont découvert en possession des falsificateurs un permis de conduire falsifié que l’un des présumés auteurs de contrefaçon avait l’intention de remettre à un client en contrepartie d’une somme d’argent. Aussi, les gendarmes ont découvert une quantité de comprimés de psychotropes en possession des présumés trafiquants. A noter que lors des perquisitions des domiciles des trafiquants, plusieurs faux documents administratifs, notamment des permis de conduire, des cartes militaires, des permis de construire, des décisions d’attribution de lots de terrain et des actes de propriété ont été saisis.

Les faussaires utilisaient des noms et prénoms de personnes existantes pour pouvoir falsifier les documents administratifs. C’est le cas de deux jeunes personnes âgées de 27 et 34 ans dont les noms et prénoms et les dates de naissance ont été utilisés pour fabriquer une fausse carte militaire et un faux permis de conduire avant que les faussaires ne les vendent à leurs clients. C’est généralement dans des cafétérias des villes du Centre que la vente des faux documents a lieu.

Pis, les présumés malfaiteurs ont recouru à la location de véhicules en utilisant de fausses cartes d’identité et de faux permis de conduire, selon l’enquête de la gendarmerie. Les mis en cause ont été présentés hier devant le procureur de la République près le tribunal de Larbaâ et placés en détention.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email