-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’émir de Daech en Algérie éliminé

L’émir de Daech en Algérie éliminé

L’Armée nationale populaire a frappé fort, une nouvelle fois, contre ce qu’on appelle Daech, à savoir le groupe terroriste
Jound El Khilafa, suite à la neutralisation de l’émir de ladite organisation terroriste, en l’occurrence Saddek Habbach, et de son bras droit Benaldjia lors d’une embusque tendue, jeudi passé, à Oued Zhour (Skikda).

Ainsi, la filiale de l’EI appelée aussi Daech , en l’occurrence l’organisation terroriste Jound El Khilafa, vient de perdre son nouvel émir national Saddek Habbach qui a succédé Abdelmalek Gour, alias Khaled Abou Slimane, fondateur et émir de la nébuleuse, éliminé aussi en décembre 2014.

Saddek Habbach, alias Abou Doudjana, abattu durant la matinée du jeudi dernier en compagnie de son bras droit Benaldjia, alias Abderrahmane, avait fuit la région de Bouira pour choisir l’Est du pays suite aux coups sévères portés par les forces de l’ANP.

Le ministère de la Défense nationale n’a pas tardé à annoncer le grand succès réalisé par l’un de ses détachements de l’Armée populaire nationale via un communiqué. C’est durant la même journée, soit jeudi passé, que le MDN a confirmé l’élimination des « deux dangereux terroristes Habbach et Benaldjia.

Aussi, « l’opération a permis de récupérer deux pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, une paire de jumelles, des grenades et une quantité de munitions ainsi que neuf téléphones portables », a précisé le MDN dans son communiqué.

Avec ce nouvel exploit, l’Armée nationale populaire, faut-il le souligner, ne cesse d’enregistrer des succès importants sur le terrain dans le cadre de la lutte antiterroriste, notamment dans le cadre de la lutte contre les sympathisants de Daech en Algérie.

Depuis sa création en septembre 2014, Jound El Khilafa a subi d’importantes pertes de son effectif, entre autres ses fondateurs et ses membres vétérans, suite à des opérations de qualité menées par les forces de l’ANP.

D’un revers à un autre, d’une opération à une autre et des neutralisations hyper-importantes, Jound El Khilafa a encaissé, durant sa courte existence, des pertes colossales sur le terrain.
Cette traque sans relâche de l’ANP a poussé les rescapés de Jound El Khilafa à fuir la région de Bouira en s’installant dans les monts de Médéa et à l’Est du pays ; toutefois la machine de guerre de l’ANP les a traqués même dans ces recoins.

Rappelons-le, Jound El Khilafa a été créée par des dissidents d’Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique), organisation qui a vu le jour quand son dirigeant Abdelmalek Gouri, alias Khaled Abou Slimane, abattu par l’armée algérienne en décembre 2014, a signé un communiqué faisant allégeance à Abou Bakr El Baghdadi, autoproclamé calife de l’EI.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email