-- -- -- / -- -- --
Sports

L’embarras du choix pour Rajevac en attaque

L’embarras du choix pour Rajevac en attaque

Le sélectionneur national, Milovan Rajevac, sera sûrement dans l’embarras quand il aura à arrêter la liste des 23 joueurs qui seront concernés par le premier match du dernier tour des éliminatoires de la coupe du monde de 2018 contre le Cameroun, le 9 octobre prochain au stade Mustapha-Tchaker de Blida.

Cette difficulté concerne notamment le secteur offensif, un secteur garni de joueurs talentueux qui sont, de surcroît, en train de prouver leurs valeurs avec leurs clubs respectifs.

Et si lors de la précédente sortie contre le Lesotho Rajevac n’a pas eu beaucoup de peines pour faire ses choix, après les forfaits de Feghouli et Ghezzal pour blessures. Mais les deux joueurs ont repris la compétition avec leurs équipes respectives et devront ainsi être d’attaque pour la réception des Lions indomptables.

Et quand on sait que les autres attaquants jouent régulièrement avec des hauts et des bats pour certains d’entre eux, à l’image de Benzia, on devine d’ores et déjà qu’à l’heure des choix, le driver national aura toute les peines du monde pour choisir les six joueurs offensifs. C’est dire qu’une bataille à distance est engagée depuis le week-end dernier entre les joueurs concernés.

Chacun d’entre eux tente de multiplier les belles performances avec son club pour gagner la confiance du technicien serbe. Au moins deux attaquants de la liste élargie seront sacrifiés. Mais des éléments comme Mahrez, Slimani et Soudani, sont partis pour être dans la liste, tout comme Feghouli, un cadre des Verts et lui aussi assuré de faire son retour chez les Fennecs dès le prochain match.

Le désormais ex-valencien a fait son baptême du feu dans le championnat anglais avec son nouveau club de West Ham, samedi dernier, après s’être totalement rétabli de sa blessure qui l’a éloigné des terrains pour environ trois semaines. Reste le cas Brahimi, qui vient d’être titularisé pour la première fois de la saison en championnat son entraineur au FC Porto.

L’échec de son transfert à Everton lors du dernier jour du mercato estival risque ainsi de lui jouer un mauvais tour, même si Rajevac a clairement soutenu son meneur de jeu à l’issue du précédent match contre le Lesotho en relevant l’importance de l’ancien rennais dans son échiquier.

Dans la foulée, Hanni continue de prouver sa valeur en Belgique, où il a été même promu capitaine de sa nouvelle équipe Anderlecht. En Belgique aussi, Belfodil vient de lancer le pari de revenir en équipe nationale par la grande porte. Et pour ses débuts avec Standard de Liège, l’on peut dire qu’il est bien parti pour relever le défi.

Certainement, personne ne souhaite être à la place de Rajevac, appelé dans quelques jours à trancher sur la liste des 23 pour la rencontre face au Cameroun, tellement qu’il a tout simplement l’embarras du choix devant.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email