-- -- -- / -- -- --
Monde

L’embargo américain contre les produits du Xinjiang une option suicidaire

L’embargo américain contre les produits du Xinjiang une option suicidaire

Le gouvernement sortant américain cible encore une fois les produits en provenance du Xinjiang. Le 13 janvier, le CBP, Customs and Border Protection, a annoncé qu’il allait bloquer dans tous les ports d’entrée des Etats-Unis les cotons, tomates et produits dérivés en provenance du Xinjiang, même s’ils ont été produits ou transformés dans un pays tiers. La chaine de télévision ABC a rapporté que les 13 ordres de saisie que le CBP a décrétés en 2020 dans les ports, huit concernés des produits liés au Xinjiang.

Pourquoi le gouvernement américain voue-t-il une haine maladive envers les produits du Xinjiang ? Comme la pratique l’a prouvé, le prétexte du  « travail forcé » n’est qu’un gros mensonge cuisiné par certains politiciens américains et les Think-Tanks antichinois qu’ils sponsorisent. Basées sur ce mensonge, les sanctions de la partie américaine contre les produits du Xinjiang exposent au monde la face hypocrite, tyrannique et sordide de ce « défenseur des droits de l’homme ».

En tant qu’industrie pilier du Xinjiang, la culture du coton et de la tomate offre une grande quantité d’emplois pour la région. Ces politiciens américains qui parlent des droits de l’homme tout le temps tentent en réalité d’éliminer le gagne-pain des habitants locaux et causer du « chômage forcé » au Xinjiang.

La soi-disant préoccupation de ces politiciens américains, c’est comme la belette qui vient souhaiter bonne année aux poules, selon les habitants locaux du Xinjiang.

Le gouvernement chinois a lancé ces dernières années de nombreuses politiques visant à promouvoir l’emploi, y compris dans le Xinjiang. D’après le « Rapport d’enquête sur l’emploi des minorités nationales au Xinjiang » publié en octobre dernier, dans les 4 villages sondés, la volonté des villageois de chercher un emploi en dehors de leurs villages a atteint 86.5% en moyenne. La politique d’emploi du Xinjiang respecte ainsi pleinement la volonté d’emploi des travailleurs tout en garantissant leurs droits fondamentaux, et a amélioré efficacement leur niveau de vie. A noter que toute la population du Xinjiang est sortie de la pauvreté absolue fin 2020.

Bien au contraire, le phénomène de « travail forcé » existe justement aux Etats-Unis. Selon le journal « Los Angeles Times », après l’éclatement de la Covid-19, des prisonnières de quelques prisons américaines de femmes ont été obligées de travailler 12 heures par jour pour fabriquer des masques au risque d’être contaminées. Est-ce qu’elles ont accepté volontairement de faire ce travail aussi pénible? Ces politiciens américains qui jouent au voleur volé doivent au monde une explication.

Dans le contexte de mondialisation commerciale, les embargos commerciaux contre les produits du Xinjiang, que ces politiciens américains voulaient utiliser comme contrepoids pour entraver le développement de la Chine, vont inévitablement nuire aux intérêts des entreprises américaines.

D’après l’estimation de l’Association américaine des droits des travailleurs, les Etats-Unis importent chaque année plus de 1,5 milliards de vêtements qui utilisent du tissu en provenance du Xinjiang, ce qui représente un montant de plus de 20 milliards de dollars. L’analyse de l’agence de presse Bloomberg considère ce dernier embargo des douanes américains contre les produits du Xinjiang comme un coup de boutoir pour le secteur du vêtement des Etats-Unis.

Le Xinjiang est une région productrice importante de coton dans le monde. Les restrictions américaines contre le coton et ses produits dérivés du Xinjiang vont sans aucun doute impacter les secteurs en la matière, causer des fluctuations sur le marché international et finalement nuire aux intérêts des consommateurs mondiaux, dont ceux des Etats-Unis.

Face aux graves conséquences de l’épidémie de Covid-19, certains politiciens américains continuent de mettre en scène leur « dernière folie » en manipulant la question du Xinjiang, n’épargnant aucun effort pour créer des confrontations et des conflits au détriment des intérêts communs du monde entier. La perfidie retourne sur son auteur. Leurs séquelles néfastes politiques seront certainement rejetées par l’histoire.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email