-- -- -- / -- -- --
Nationale

Législatives : Les listes fin prêtes chez Ennahda «historique»

Législatives : Les listes fin prêtes chez Ennahda «historique»

L’alliance islamiste Ennahda, Adala et Bina semble avoir achevé la confection de ses listes de candidatures pour les législatives du 4 mai prochain. Selon nos informations, un accord aurait été trouvé entre les protagonistes après de profondes divergences sur l’attribution des têtes de liste et sur les choix des wilayas ou circonscriptions.

Des conflits qui ont failli saper l’alliance politique signée auparavant par les chefs des trois partis, qui ne s’attendaient pas à pareille mésaventure.

Le malaise était si profond que les trois leaders, signataires de la « fusion » et de la création du nouveau parti islamiste, ont été obligés de se rencontrer en urgence pour trancher les points de discorde.

Parmi ces derniers, la liste de la wilaya d’Alger et surtout le choix de la tête de liste. Initialement, la capitale devait revenir au parti Ennahda de Dhouibi, mais suite aux grandes pressions du député Arribi de Adala, Ennahda s’est rétracté tout en posant de nouvelles conditions. Il aura fallu que Djaballah daigne faire des concessions aux deux partis alliés dans d’autres wilayas pour imposer son parlementaire.

Depuis quelques jours, des chroniques médiatiques font état de la surenchère faite par Hacène Arribi, notamment sa proposition de mettre 10 milliards de centimes comme contribution personnelle aux financements de la campagne électorale. Selon des sources au sein du milieu islamiste, Arribi était obsédé par une candidature au niveau de la capitale, puisqu’il possède une résidence obtenue lors des précédentes législatures.

Ce député, connu pour ses nombreuses participations aux débats télévisés et ses interventions dans l’hémicycle, n’a pas caché ses accointances, quand il assuma directement sa proximité avec l’ancien patron des services spéciaux algériens.

Selon des sources, l’accord trouvé au sein de cette alliance devrait mettre fin aux querelles sur la liste d’Alger et il ne reste que des « détails », comme la classification des cadres femmes dans la liste et/ou l’attribution des places plus visibles à des figures islamistes connues.

Pour Arribi, mener la liste d’Alger signifie par avance une victoire politique et organique, car toutes les données confirment que le bloc islamiste de d’Ennahda « historique » remportera au moins un siège dans la capitale. Mais, cela servira de challenge pour ce député, qui va jouer sur sa popularité « médiatique » pour arracher d’autres dividendes.

Un échec serait un coup dur, voire fatal pour Arribi et pour son nouveau parti. Selon les mêmes sources, il est question d’organiser une conférence de presse par les chefs des trois formations juste après la finalisation des listes dans les 48 wilayas et dans les circonscriptions à l’étranger. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email