Législatives: A Annaba, la campagne démarre sur le front virtuel – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Législatives: A Annaba, la campagne démarre sur le front virtuel

Législatives: A Annaba, la campagne démarre sur le front virtuel

Et c’est parti ! La campagne électorale a débuté jeudi dernier à Annaba dans une ambiance sereine. Au total, 49 listes de candidatures aux élections législatives du 12 juin prochain entrent en compétition en vue de récolter des voix pour accéder à la prochaine Assemblée populaire nationale (APN).

Sur les 49 listes, on compte 30 listes d’indépendants et 19 partis politiques à avoir été validés par l’ANIE (Autorité indépendante des élections), présidé à Annaba par Me Ali Braham. Tous les moyens matériels ont été mis à la disposition des candidats en lice pour les prochaines joutes électorales. Ainsi, 47 espaces médiatiques à travers les 12 communes de la wilaya d’Annaba, dont des salles et des places publiques pour l’animation des meetings de campagne électorale, sont déjà réquisitionnés. Mais pour l’instant, les candidats semblent privilégier une campagne électorale «plutôt virtuelle» sur les réseaux sociaux.

Sur Facebook, plusieurs comptes et pages ont été ouverts par les candidats en lice pour les élections législatives en vue de sensibiliser les électeurs quant à leurs idées et programmes. Facebook est-il devenu une influence électorale ? Lors des dernières élections législatives de 2017, aucun candidat, sinon peu, n’avait utilisé les réseaux sociaux en vue de se faire élire. Deux faits saillants marquent les élections électorales du 12 juin prochain.

Le premier est la tranche d’âge des candidats à Annaba, dont presque 60% ne dépassent pas les 40 ans, et le second est la suppression pure et simple de tout candidat ayant eu «des liens avec le milieu de l’argent sale», comme le stipule l’article 200 de l’ordonnance n° 21/01 du 10 mars 2021 portant loi organique relative au régime électoral.

L’article 200 alinéa 7 évoque que «le candidat ne doit pas être connu de manière notoire pour avoir eu des liens avec l’argent douteux et les milieux de l’affairisme et pour son influence directe ou indirecte sur le libre choix des électeurs ainsi que sur le bon déroulement des opérations électorales».

Encore un fait notable concernant ces élections législatives en cours de marche, aucun candidat, selon une déclaration à la presse de Me Braham, président de l’ANIE d’Annaba, «n’a été écarté des listes électorales pour ses opinions politiques ou son implication dans le Hirak».

Lors d’une virée, ce jeudi, sur le Cours de la Révolution pour constater de visu l’ambiance populaire autour des listes d’affichage des candidats aux prochaines élections législatives, la surprise a été grande en constatant des critiques acerbes envers lesdits candidats, dont la plupart sont inconnus du grand public. «Je ne connais personne. Qui sont ces gens ? Encore une vague qui va s’enrichir sur le dos du peuple.

Et puis, ils sont jeunes, ils ne sont pas faits pour la politique», ironise un homme âgé accompagné de son ami. Autour des tableaux d’affichage, on s’approche par petits groupes pour regarder les photos et lire des noms avec étonnement. Interrogés par le Jeune Indépendant, plusieurs groupes de ces personnes ont avoué : «On est pour le vote du 12 juin prochain.

Il faut connaître ces candidats et la campagne électorale est faite pour cela. On attend qu’ils se manifestent dans une salle ou ici sur le cours de la Révolution, ou même sur Facebook. Nous sommes heureux de les voir si jeunes et universitaires car sur chaque photo de candidat est indiqué l’âge de celui-ci. Nos chouhada ont rejoint la Révolution alors qu’ils étaient encore jeunes.Beaucoup d’entre eux sont morts», déclarent-ils unanimement. Pour le moment, la campagne est à son deuxième jour, en attendant qu’elle retrouve sa vitesse de croisière dans les prochains jours.

Pour rappel, la wilaya d’Annaba compte 490 candidats en lice pour les prochaines élections législatives en vue d’élire 7 sièges dans la prochaine Assemblée populaire nationale. Le corps électoral est composé de 450 000 électeurs répartis à travers 147 centres et 1 430 bureaux de vote.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email