-- -- -- / -- -- --
Nationale

Léger redressement des cours du pétrole : Net recul du déficit commercial

Léger redressement des cours du pétrole : Net recul du déficit commercial

La balance commerciale de l’Algérie affiche un déficit de 9,5 milliards de dollars (mds usd) sur les 10 premiers mois de 2017, en baisse de 34% par rapport à la même période de l’année précédente où il avait atteint 14,4 milliards de dollars, selon les données publiées par les Douanes.

Cette réduction substantielle de 4,9 milliards de dollars s’explique essentiellement par la hausse des exportations qui ont enregistré un bond de 17,1% durant la période considérée.

En effet, de janvier à octobre, les ventes nationales à l’étranger ont totalisé 28,67 mds usd, soit 4,2 mds usd de plus par rapport à la même période de 2016 où les recettes d’exportation avaient atteint 24,5 mds usd.

Concernant les importations, elles restent toujours aussi exorbitantes avec 38,18 mds usd contre 38,88 mds usd, soit une baisse négligeable de 1,8% qui correspond à 700 millions de dollars.

Quant au taux de couverture des importations par les exportations, il est passé à 75% contre 63% à la même période de l’année précédente.

Les hydrocarbures représentent toujours l’essentiel des ventes algériennes à l’étranger (94,8% des exportations nationales). Les recettes générées par le gaz et le pétrole ont attient 27,18 mds usd contre 23,04 mds usd sur la même période de 2016, soit une hausse de 4,14 mds usd correspondant à une augmentation de près de 18%, dans le sillage d’un redressement des cours mondiaux du pétrole.

Quant aux exportations hors hydrocarbures, elles demeurent marginales avec 1,49 md usd, soit une hausse de 3,4% par rapport à la même période 2016.

Les exportations hors hydrocarbures sont composées des demi-produits avec 1,05 md usd (contre 1,07 md usd), des biens alimentaires avec 301 millions usd (contre 246 millions), des biens d’équipements industriels avec 64 millions usd (contre 38 millions usd), des produits bruts avec 59 millions usd (contre 71 millions usd), des biens de consommation non alimentaires avec 16 millions usd (contre 17 millions usd) et des biens d’équipements agricoles avec 0,15 million usd (contre 0,05 million).

La facture alimentaire a dépassé les 7 milliards de dollars en 10 mois

Quant aux achats nationaux de l’étranger, il y a des produits qui ont enregistré une hausse considérable durant ces 10 premiers mois de l’année, parmi lesquels figurent les produits alimentaires qui ont grimpé de 4,5% pour atteindre 7,12 mds usd, contre 6,81 mds usd sur la même période de 2016.

Les demi-produits, qui viennent en tête des importations, ont totalisé des dépenses de 9,07 mds usd contre 8,86 mds (+2,4%), les produits énergie et lubrifiants (carburants notamment) pour 1,5 md usd contre 1,03 md usd (+44,06%) et les biens d’équipement agricoles pour 508 millions usd contre 403 millions usd (+26,05%).

Par contre, des baisses d’importations, quoique légères, ont été enregistrées pour les biens d’équipements industriels en s’établissant à 11,72 mds usd contre 12,67 mds usd (-7,5%), les biens de consommation non alimentaires avec 7,04 mds usd contre 7,84 mds usd (-10,15%) et les produits bruts à 1,22 md usd contre 1,25 md usd (-2,4%).

L’Algérie a payé cash 23,24 mds usd de ses achats de l’étranger sur les 38,18 mds usd d’importations durant les dix premiers mois de 2017, soit 60,88% des importations globales.

Les lignes de crédit ont financé les importations pour un montant de 13,56 mds usd (35,52% des importations), tandis que les comptes en devises propres ont été utilisés pour des importations de 6 millions usd (0,02%). Le reste des importations a été financé par le recours à d’autres moyens de paiement à près de 1,37 md usd (3,6% des importations).

L’Italie premier client de l’Algérie la chine son premier fournisseur

Concernant les partenaires commerciaux du pays, il est relevé que les cinq premiers clients de l’Algérie, au cours des dix premiers mois de 2017, ont été l’Italie avec 4,62 mds usd (16,12% des exportations globales algériennes), suivie de la France avec 3,44 mds usd (12,02%), de l’Espagne avec 3,14 mds usd (10,97%), des Etats-Unis avec 2,64 mds usd (9,22%) et du Brésil avec 1,72 md usd (6,01%).

Quant aux principaux fournisseurs de l’Algérie, la Chine est encore en tête avec 7,29 mds usd (19,11% des importations globales algériennes), suivie de la France avec 3,47 mds usd (9,1%), de l’Italie avec 3,04 mds usd (7,9%), de l’Espagne avec 2,56 mds usd (6,7%) et de l’Allemagne avec 2,54 mds usd (6,65%).

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email