-- -- -- / -- -- --
Op-Ed

Légaliste ? Pourquoi pas complice ?

Il ne se passe pas une semaine où la nouvelle galerie du FCE ne fasse son « Vaudeville » à la presse. La grande comédie. Gratuite, pour le peuple si tant est qu’on s’en souvienne encore du mot.
Peuple.

Le FCE par-ci, le FCE par-dessous, le FCE par-là et par-dessus-tout, celui qui interprète sur le terrain en ce moment son va-tout, le très bien entendu : FCE.
Bravo les légalistes ! Mais !

Ce que l’on ne comprend pas, nous ne comprenons à vrai jamais rien, mais ce que l’on ne comprend vraiment pas, c’est cette hargne à s’imposer, à polluer, ce viol qui consiste à imposer tel ou tel personnage, on va dire « personnalité », de force devant la scène médiatique.

Bravo les légalistes ! Mais !

Qui est le FCE, au fait ? N’était-il pas cette poignée de chefs d’entreprises qui « suçotent » les délices de la République par des procédés souvent, je dis bien souvent, « incorrects », le FCE sur qui « pleuvent des appels d’offres de l’Etat, des bons de commandes chiffrés à des milliards de dollars ?
Que fabriquent nos hommes du FCE ? Des D10 et des D11…
Bravo les légalistes !

Conclusion, le FCE n’est pas, on va dire n’est pas pour l’instant -ça pourrait peut-être surgir à la saint glin-glin ou à la saint blaise patron – ce Medef garni de PDG de firmes, d’usines de tous genres, d’industriels allant de l’armement aux croquettes Sheba pour chattes dorlotées, du Mirage au Nutilla, de multinationales, de banquiers, d’assureurs, d’immobiliers…

Le FCE est, chez-nous, une caisse, oui. Plein d’oseilles, oui ! Une tirelire grande comme un cochon puant la saleté financière où les nababs du régime se clonent dans le jeu du donnant-donnant. L’autre formule du gagnant-gagnant que les ambassadeurs en poste en Algérie font jouer le son de leur JavaScript diplomatique.
Bravo les légalistes ! Gagnant-gagnant !

Le peuple est fatigué, punaise ! Naze ! Naze !
Il en a marre du jeu des uns, des calculs on ne peut plus simplets aujourd’hui des autres, du régime dont les « légalistes » se foutent bien de l’avenir de ce pays au nom de la légalité.

Le FCE, pompeux, hautain, puant l’ignorance et l’inculture devant des avisés du négoce et usant du refrain gagnant-gagnant.
Basta ! Les légalistes au pouvoir, par définition laissent-ils la Nation soliloquer avec ses douleurs au ras des pâquerettes ? Légaliste ?

L’histoire retiendra le principe. Léguer l’Algérie, pays de patriotes de toutes les époques, à des impotents, au mieux l’abandonner entre les crocs des chacals.
Légaliste est un mot qui ne convainc plus un peuple horrifié par la chronologie des évènements. Chimère ! Qu’un tissu de mensonges tissant la démence.

Légaliste c’est finalement être un prodige d’un système qui peut violer le peuple, ses terres et ses enfants… où mieux laisser-faire !
Légalistes, c’est quoi la suite après le FCE ?
On connait les trois exclus de la relève : Benflis, Sellal et Saadani…

On connait, aussi, deux « élus » des équilibres : Haddad, le DGSN.
Pour qui donc opteront les légalistes-illégalistes pour une troisième place du vaudeville national ?
C’est comique ! Vraiment comico-pathétique !

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email