L’économie chinoise aura le vent en poupe pour continuer à aller de l’avant – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Algérie-Chine

L’économie chinoise aura le vent en poupe pour continuer à aller de l’avant

L’économie chinoise aura le vent en poupe pour continuer à aller de l’avant

I- Les propos occidentaux sur l’économie chinoise sont infondés.

Récemment, certains pays et médias occidentaux répètent les mêmes vieux arguments infondés sur l’économie chinoise, tels que la « théorie de l’effondrement » de l’économie chinoise qui prédit les effondrements du yuan chinois, de l’immobilier chinois et de la dette chinoise, etc. La « théorie du pic » de l’économie chinoise, selon laquelle les facteurs favorables à la croissance économique de la Chine se transforment en facteurs défavorables et l’économie chinoise ne pourra pas continuer à  croître .

La « théorie de la coercition économique » de la Chine qui calomnie l’utilisation par la Chine de moyens économiques pour forcer d’autres pays à accepter ses revendications politiques et perturber l’ordre international équitable; la « théorie du dé-risquage » qui réclame le « découplage » avec l’économie chinoise par la propagande des soi-disant risques économiques, etc.

Ces remarques sensationnalistes visant à minimiser, discréditer et noircir l’économie chinoise ne résistent absolument pas à un examen approfondi, et leur objectif est de réduire les attentes et la confiance du marché international sur l’économie chinoise, d’inciter les partenaires étrangers à isoler l’économie chinoise et ainsi de interrompre le processus du développement économique de la Chine et du renouveau de la nation chinoise.

Ⅱ.L’économie chinoise est dynamique et ses perspectives sont prometteuses.

Malgré que les arguments infondés se multiplient, l’économie chinoise n’est pas tombée dans le « piège » du développement, ne s’est pas ralentie et ne s’est pas effondrée, mais au contraire elle a réalisé des développements constants dans le contexte de la situation internationale difficile.

Même sous l’impact de la Covid-19, en 2020 la Chine est devenue le seul pays à réaliser une croissance économique parmi les principales économies mondiales.

En 2021 le taux de croissance du PIB de la Chine a atteint 8,1 % , soit le taux le plus élevé parmi les principales économies mondiales; en 2022 le PIB de la Chine a dépassé 120 000 milliards de yuans, franchissant une nouvelle étape; en 2023 le PIB de la Chine a dépassé 126 000 milliards de yuans , avec un taux de croissance de 5,2 % qui est parmi les meilleurs du monde et plus de 50 mille nouvelles entreprises d’investissement étranger ont été créées dans tout le pays, soit une augmentation de 39,7% en glissement annuel et l’ampleur des investissements étrangers introduits est restée à un niveau élevé.

Relance de la croissance

Au début de l’année 2024, la communauté internationale est généralement optimiste sur la perspective économique de la Chine. Selon le Président de Singapour Shanmugaratnam, le fond de l’économie chinoise est incontestable et sera continuellement renforcé et consolidé. UBS, Oaktree Capital, Goldman Sachs et un grand nombre d’institutions financières ont publié leurs rapports sur les perspectives économiques de la Chine pour l’année 2024, selon lesquels les bases de l’économie chinoise pour réaliser son développement stable ont été consolidées et l’innovation scientifique et technologique ainsi que les mutations industrielles continueront à créer son dynamisme.

    Ⅲ.L’économie chinoise est riche en avantages et dispose de nouveaux moteurs pour réaliser une croissance stable à long terme.

L’économie chinoise est déjà passée de la phase du développement à grande vitesse à celle de haute qualité. Quatre atouts majeurs soutiennent l’économie chinoise dans sa reconversion et sa montée en gamme pour surmonter les obstacles à réaliser un développement de haute qualité :

Le premier est l’atout politique. Sur le plan du système politique, le système socialiste à la chinoise est capable de concentrer ses efforts pour réaliser de grands accomplissements et de persévérer dans ses efforts jusqu’à l’accomplissement de sa mission, ce qui offre une garantie solide pour que l’économie chinoise puisse progresser plus loin et plus sûrement.

Sur le plan de la voie, à travers une longue période d’exploration et de pratique, le Parti communiste chinois a dirigé le peuple chinois à ouvrir une voie de la modernisation à la chinoise qui est adaptée à la situation particulière de la Chine. Les grands accomplissements de la Chine ont fortement prouvé que cette voie est capable de résoudre les différends et les problèmes au cours du développement et continuera à guider le développement de haute qualité de l’économie chinoise. Sur le plan des politiques et des mesures, l’économie chinoise fait pleinement jouer au marché un rôle déterminant dans l’allocation des ressources.

Une direction du PCC tournée au modernisme

La régulation macroéconomique du gouvernement agit de concert avec le rôle du marché. Les instruments politiques du gouvernement chinois en matière de prévention des risques, de maintien d’une croissance normale et de promotion de l’emploi ont été continuellement enrichis.

Le deuxième est l’atout du volume économique. En termes de marché, la Chine a une population de plus de 1,4 milliard d’habitants et un groupe à revenu moyen de plus de 400 millions de personnes, ce qui constitue le plus grand marché et le plus grand potentiel de consommation du monde. Avec l’augmentation du revenu du peuple chinois, le marché potentiel de la population chinoise se transforme davantage en un réel marché de consommation.

En termes d’industrie, la Chine a déjà établi un système industriel moderne, complet et indépendant et dispose de la plus grande envergure d’économie industrielle du monde, ce qui fait d’elle le seul pays à avoir toutes les catégories industrielles de la classification industrielle des Nations unies et le plus grand pays manufacturier, avec la plus importante production mondiale de plus de 220 produits industriels, y compris les automobiles, les ordinateurs, etc.

En termes d’infrastructures, à la fin de 2022, le kilométrage des lignes à grande vitesse en Chine a atteint 42 mille kilomètres, le kilométrage des autoroutes a atteint 5,35 millions de kilomètres, ils sont tous au premier rang mondial. Et la Chine dispose de la plus grande envergure portuaire du monde et le nombre de ses aéroports de l’aviation civile est parmi les premiers du monde. Le réseau d’infrastructure moderne chinois continue à se perfectionner, ce qui libère continuellement le potentiel du développement économique.

Le troisième est l’atout des nouveaux moteurs. La capacité de l’innovation progresse rapidement. La Chine a déjà construit le plus grand système d’enseignement supérieur au monde, son « dividende démographique » se transforme en « dividende des talents », et le nombre total de ses ressources humaines, de ses talents scientifiques et technologiques, de son personnel de R&D et de ses demandes de brevets internationaux occupent tous la première place au monde.

2023, la Chine est devenue le premier pays à posséder plus de 4 millions de brevets d’invention nationaux, le nombre de ses entreprises de haute technologie est passé à environ 400 mille et le nombre de ses entreprises licornes s’est hissé au deuxième rang mondial. L’économie verte continue à libérer le potentiel du développement. La Chine est devenue le leader mondial dans le domaine des énergies renouvelables. Elle a construit le plus grand système d’alimentation électrique et le plus grand système de production d’énergie propre du monde.  Elle s’est classée depuis longtemps au premier rang mondial pour la production d’énergie hydroélectrique, éolienne, photovoltaïque et de biomasse.

En 2023, les exportations chinoises d’automobiles à énergie nouvelle, de produits photovoltaïques et de batteries au lithium se sont élevées pour la première fois aux mille milliards de yuans, soit une augmentation de 29,9 % en glissement annuel.

Une industrie automobile en progression

L’économie numérique prend sa forme. La Chine a construit la plus grande envergure d’infrastructure numérique avancée au monde. En 2022, l’économie numérique chinoise a atteint 50,2 billions de yuans, représentant 41,5 % du PIB et le taux de sa croissance est supérieur à celui du PIB pendant 11 années consécutives.

Le quatrième est l’atout de la coopération internationale. La Chine continue à ouvrir sa porte et elle est devenue le principal partenaire commercial de plus de 140 pays et régions du monde et le deuxième plus grand absorbeur d’investissements étrangers. Ses rôles sont de plus en plus importants dans la chaîne industrielle et la chaîne d’approvisionnement du monde.

En même temps, la Chine offre un approvisionnement stable et des industries complètes aux partenaires internationaux, en contribuant à plus de 30% de la croissance économique mondiale pendant plus de 10 ans.

Comme le plus important «moteur» de la croissance économique mondiale, la Chine attire des partenaires mondiaux, son « cercle d’amis » s’élargit et le « gâteau de la coopération » s’agrandit.

Par exemple, la Chine est devenue le marché le plus important avec la croissance la plus rapide pour Starbucks; Schneider Electric a installé une de ses quatre principales bases de R&D en Chine; BMW a installé sa plus grande base de production et un de ses plus importants centres de véhicules à énergie nouvelle en Chine, etc.

En 2023, le nombre des entreprises étrangères nouvellement créées en Chine par les investisseurs des États-Unis, de l’Union européenne et du Japon a augmenté, et les investissements en Chine des pays développés, tels que le Canada, le Royaume-Uni, la France, la Suisse et les Pays-Bas ont augmenté de manière significative. Dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route », la Chine a signé plus de 200 documents de coopération avec plus de 150 pays et 30 organisations internationales, ce qui a donné lieu à plus de 3 mille projets de coopération et a créé près de mille milliards de dollars d’investissements.

    Ⅳ.L’économie chinoise et algérienne se complète mutuellement et avanceront la main dans la main.

L’Algérie est un partenaire important de la Chine. La coopération économique et commerciale entre les deux pays a déjà formé des bases solides et offre de vastes perspectives. L’Algérie est l’un des plus grands marchés EPC de la Chine à l’étranger. Les entreprises chinoises ont construit un grand nombre de projets phares en Algérie, tels que l’autoroute est-ouest, la Grande Mosquée d’Alger, etc.

Et pendant ces dernières années, la Chine a été la première source d’importation de l’Algérie. Beaucoup de produits chinois de bon marché et de bonne qualité sont entrés dans les foyers algériens. La technologie et les équipements chinois ont activement contribué à élever le niveau de la science et de la technologie locale, surtout dans les domaines de nouvelles énergies, de 5G, etc.

Actuellement, la Chine et l’Algérie sont tous entrées dans une nouvelle phase de développement historique et ont conjugué leurs efforts pour renforcer la synergie entre la modernisation à la chinoise et la construction de la «Nouvelle Algérie». En juillet dernier, à l’invitation du président chinois Xi Jinping, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a effectué une visite d’État en Chine.

Tebboune et Xi Jinping en juillet 2023 à Pékin

Les deux Chefs d’État ont témoigné la signature de 19 documents de coopération, indiquant la voie à suivre sur l’approfondissement de la coopération pratique bilatérale dans divers domaines. Récemment, le vice-premier ministre chinois Liu Guozhong a effectué une visite fructueuse en Algérie, la 8e commission mixte sino-algérienne pour la coopération économique, commerciale et technique s’est tenue avec succès à Beijing, et de nombreux délégations des deux pays ont réalisé des visites réciproques intensives, ce qui a accéléré la mise en œuvre des consensus atteints par les deux Chefs d’État.

—L’année 2024 marque le 10e anniversaire de l’établissement du partenariat stratégique global sino-algérien,

La partie chinoise prendra comme fil conducteur la mise en œuvre des consensus des deux Chefs d’État, en vue de l’amélioration de la qualité et de la montée en gamme de leur coopération économique et commerciale.

Dans le domaine des infrastructures, leur coopération est toujours en plein essor et continuera à jouer un rôle de pilotage dans la coopération économique et commerciale bilatérale. Dans le domaine du commerce, la Chine est prête à importer des produits algériens de qualité et à faciliter leurs entrées dans le marché chinois.

Dans le domaine de l’investissement, la Chine encourage et soutient les entreprises chinoises à investir davantage en Algérie, en particulier dans les domaines dont la partie algérienne a des forts besoins et dont la Chine a des forts avantages, tels que l’agriculture, les énergies renouvelables, la santé, etc. Les deux parties peuvent également élargir la coopération dans les domaines de la construction d’automobile, de l’économie numérique, du tourisme, etc.

Nous sommes convaincus qu’une coopération économique et commerciale durable et de haute qualité entre nos deux pays aidera davantage l’Algérie à réaliser son industrialisation et sa diversification économique et portera le partenariat stratégique global sino-algérien à une hauteur plus élevée.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email