L’économie américaine victime des caprices de Nancy Pelosi – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Monde Asie

L’économie américaine victime des caprices de Nancy Pelosi

L’économie américaine victime des caprices de Nancy Pelosi

Le déplacement de Nancy Pelosi à Taiwan a fait chuter la bourse américaine dès le matin du 2 août. Les trois principaux indices boursiers américains ont tous clôturé la journée en baisse.

La présidente de la Chambre des Représentants est en train d’éliminer les chances pour que Beijing et Washington avancent l’un vers l’autre.

Taiwan est le dossier le plus important et le plus sensible entre la Chine et les Etats-Unis d’Amérique. Alors que ces relations bilatérales se trouvent dans un climat hautement tendu, le pari politique inopportun de Pelosi ne peut que nuire à la crédibilité de l’Etat américain, et ébranler la base politique de la confiance mutuelle entre Beijing et Washington.

Les relations sino-américaines, à commencer par celles économiques et commerciales, vont subir les conséquences négatives de l’acte égoïste de Mme Pelosi, qui décidément ne servirait qu’à son prestige personnel. N’oublions pas que la Chine reste le premier pays fournisseur des importations des Etats-Unis. La Chine contribue à la création de 2 millions 600 mille emplois aux Etats-Unis, où chaque ménage peut économiser annuellement 850 dollars grâce aux marchandises Made In China. En même temps, on compte à ce jour plus de 70 000 sociétés américaines implantées en Chine, et 97% parmi elles sont bénéficiaires.

Le président Biden a émis le souhait il y a peu de coopérer avec la Chine dans les domaines où les deux pays ont des intérêts croisés. Alors que tout est devenu incertain au moment où Mme Pelosi a atterri à Taipei.

L’économie américaine se trouve déjà prise dans plusieurs étaux : inflation, Covid et conflit russo-ukrainien. En décroissance depuis deux trimestres consécutifs, la première économie du monde sombre dans une récession technique. En juin, l’indice CPI a enregistré une hausse de 9,1% en glissement annuel, un record depuis 41 ans. Une tendance inflationniste qualifiée d’inacceptable par la Maison blanche. Pour sortir de cette impasse, les Etats-Unis devaient absolument coopérer avec la Chine, leur premier partenaire commercial.

Pour les Etats-Unis, empoisonner leurs relations avec la Chine est un acte presque suicidaire. La perte du marché chinois est au détriment de leur stabilité économique et politique sur le plan intérieur.

La Chine ne manque pas d’outil économique pour répondre à Washington, si ces relations bilatérales continuent de se détériorer : après avoir ramené à moins de 1 000 milliards la valeur de la dette américaine qu’elle détient, la Chine pourrait continuer à en vendre…Sans parler d’autres possibilités : suspendre les exportations de la terre rare vers les Etats-Unis, réduire ses importations du gaz et du pétrole américains en achetant plus à la Russie…

En tant que deux plus grandes économies du monde, la Chine et les Etats-Unis représentent plus d’un tiers de l’économie globale, et contribuent à plus de 50% à la croissance mondiale. La coopération et l’entente sont bénéfiques aux deux pays. Lorsque les Etats-Unis se comportent mal, le monde entier va payer le prix.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email