-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le wali partant de Tizi Ouzou a fait un discours émouvant

Le wali partant de Tizi Ouzou a fait un discours émouvant

Le salon d’honneur de la wilaya de Tizi Ouzou était comble jeudi dernier en milieu d’après-midi. Etaient présents des personnalités politiques, toutes couleurs confondues, des policiers, des gendarmes et des militaires, des députés, des sénateurs, des élus APW et APC, des moudjahidine, des enfants de chouhada, des représentants du mouvement associatif, des représentants de la société civile, des représentants du monde sportif et culturel, ainsi que tant d’autres personnalités évoluant dans différents créneaux. Bien entendu, les nombreux journalistes travaillant dans la wilaya de Tizi Ouzou étaient également au rendez vous.

Le wali partant, Abdelkader Bouazgui, devait en effet faire ses adieux à toutes celles et à tous ceux avec qui il a travaillé pendant 5 ans, rappelant au passage le pas de géant effectué dans le développement. Une grande émotion a été ressentie parmi l’assistance, notamment après le long discours de l’homme appelé à faire dorénavant le bonheur des habitants de la wilaya de Blida. Abdelkader Bouazgui a déclaré que ça été un honneur pour lui d’avoir servi la wilaya de Tizi Ouzou, et cette Kabylie qu’il aime tant. Avant de témoigner de la grande qualité des élus et administrateurs de la wilaya de Tizi Ouzou et ce, tant en termes de compétence et d’intelligence que d’amour et de patriotisme, Abdelkader Bouazgui a donné un aperçu sur la wilaya à son arrivée. Le désormais wali de Blida a voulu signaler le taux de rendement enregistré à Tizi-Ouzou. Effectivement, dès son installation en 2010 à la tête de la wilaya, sa priorité fut, en collaboration avec les responsables des services de sécurité, d’assurer la sécurité dans la wilaya.

Les observateurs, la presse notamment, ont tout de suite deviné l’euphémisme de l’orateur. Car la lutte pour faire revenir la stabilité dans la région était en fait une lutte contre la corruption qui gangrénait certaines sphères de la région. Il convient de rappeler que la lutte contre la corruption avait été entamée par le prédécesseur d’Abdelkader Bouazgui, El-Hocine Maâzouz. La mission était certes délicate. Mais Abdelkader Bouazgui et ses collaborateurs ont quand même eu le mérite de l’avoir réussie, car bien des brebis galeuses, et ce tant dans les rangs des responsables civils que dans les rangs des services de sécurité, ont été ainsi démasquées et mises hors d’état de nuire. Abdelkader Bouazgui a mis aussi en avant les débats parfois houleux des élus, en réalité la preuve de l’importance qu’accordent ces élus au développement de leur wilaya qu’ils aiment tant. Le wali partant a témoigné aussi de la parfaite entente dont il a joui avec les élus APW « aussi bien de l’APW de 2010 à 2012 que celle de 2012 à ce jour, dans l’étude et l’exécution des projets au profit de la wilaya ». « J’ai aussi trouvé assistance et collaboration dans mes missions auprès des présidents des APC que je respecte tant, a ajouté Abdelkader Bouazgui. Ce dernier fera encore une fois fait l’éloge de la wilaya de Tizi Ouzou avant de révéler qu’en matière de développement, celle-ci figure parmi les premières wilayas du pays. Il a également assuré un avenir prometteur à la wilaya, dès lors qu’elle regorge de grandes ressources humaines. « Je le dis et le répète, a poursuivi l’orateur, la Kabylie jouit de grandes compétences et d’une grande intelligence. Je suis sûr qu’elle maintiendra ce cap durant les 20 à 30 prochaines années. » Se refusant à donner le bilan de ses réalisations, que d’aucuns savent nombreuses et positives, le wali partant a déclaré, à ce sujet, préférer laisser le soin à l’opinion collective de le faire. L’homme a toutefois reconnu n’avoir ménagé aucun effort pour servir la wilaya de Tizi Ouzou tout en rappelant, encore une fois, que cela a été un honneur pour lui de l’avoir servie. Pour conclure, Abdelkader Bouazgui a manifesté son grand souhait de voir les « élus et les administrateurs travailler main dans la main pour poursuivre le processus de développement de la wilaya ». L’homme qui était arrivé de Batna en 2010 a terminé son discours par cette phrase ô combien porteuse d’un témoignage d’amour pour la région,

« Prenez soin de cette Kabylie qui constitue l’avenir pour nos enfants ! ». La fin du discours d’Abdelkader Bouazgui fut accueillie par un tonnerre d’applaudissements auxquels se sont mêlés des youyous. Pour sa part, le nouveau président de l’APW de Tizi Ouzou, Hocine Haroun, a fait un témoignage des plus chaleureux sur le profil d’Abdelkader Bouazgui. Hocine Haroun l’a en effet qualifié de frère et a avoué que son départ pour Blida constitue pour la wilaya de Tizi Ouzou « une séparation avec un frère ». La grande famille de la police témoignera, elle aussi, des grandes qualités d’Abdelkader Bouazgui. En guise d’amitié et de fraternité pour l’homme qui a rendu de grands et loyaux services à la wilaya de Tizi Ouzou 5 ans durant, la famille a offert un joli tableau de peinture comme cadeau.

Le nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports, Ould-Ali El-Hadi, a rappelé aussi les grandes qualités du wali partant. Après tous ces discours d’une grande éloquence, ce fut le tour des embrassades suivies de photos aux côtés d’Abdelkader Bouazgui en guise de souvenir. Le milieu d’après-midi de jeudi dernier a ainsi été un moment très émouvant au siège de la wilaya de Tizi-Ouzou. Et pour dire vrai, Abdelkader Bouazgui a été, de tous les walis qui se sont succédé à la tête de la wilaya, celui qui a le plus joui le de l’amitié de ses habitants.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email