-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le wali donne le coup d’envoi à partir de Draâ Ben Khedda

Le wali donne le coup d’envoi à partir de Draâ Ben Khedda

C’est à partir du splendide Institut national spécialisé de la formation professionnelle (INSFP) de Draâ Ben Khedda que Mohamed Bouderbali a donné, hier, le coup d’envoi de la rentrée professionnelle 2017-2018 au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou.

Cette cérémonie était marquée par la présence, en sus du directeur de la formation et de l’enseignement professionnels (DFEP) de la wilaya de Tizi Ouzou, Arab Abdennacer, et des principaux collaborateurs dont Hamid Messir, du P/APW de Tizi Ouzou, du

Dr Mohamed M’sella, des directeurs des services déconcentrés de la wilaya et des représentants des organisations professionnelles et des entreprises publiques et privées ainsi que de nombreux partenaires sociaux.

Dès la levée des couleurs, une jeune étudiante a lu à l’endroit de la nombreuse assistance la lettre du ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki.

Dans son message, le ministre a évoqué la nouvelle stratégie et les nouvelles missions assignées au secteur de la formation et de l’enseignement professionnels, dont la corrélation avec le monde du travail est devenue plus intime et en parfaite adéquation avec les nouvelles exigences du monde du travail, et ce tant en main-d’œuvre qu’en savoir scientifique.

Pour sa part, le DFEP a saisi cette opportunité pour rappeler la réelle situation de son secteur dans la wilaya de Tizi Ouzou et, naturellement, les objectifs à cibler à moyen et long terme.

L’étape suivante fut marquée par la visite des ateliers et des salles de cours, et ce aux fins de s’imprégner des conditions de travail dont jouissent les enseignants et les étudiants.

C’est également dans ces espaces que le wali et la délégation l’accompagnant ont pu découvrir le réel savoir-faire des étudiants de différents centres et instituts de formation et d’enseignement professionnels de la wilaya de Tizi Ouzou.

En effet, l’exposition des différents articles et œuvres d’étudiants, fabriqués dans les ateliers de ces centres et instituts, a bel et bien renseigné sur la grande maîtrise des techniques de fabrication de différents objets destinés à la consommation du marché.

La peinture et le dessin figurent sur la longue liste des sciences dispensées par nos écoles de formation et d’enseignement professionnels.

A préciser que l’enseignante des arts de peinture et de dessin de l’Institut national spécialisé de Draâ Ben Khedda est une ancienne élève de l’Ecole des beaux-arts d’Azazga. Les œuvres artistiques signées par ses étudiants et elle-même sont dignes de celles signées par de grands artistes de ce monde. artistiques.

Le wali, après avoir visité et admiré les stands de l’espace d’exposition, a présidé ensuite la traditionnelle cérémonie de signature des conventions. Au total, quatre conventions ont été paraphées. Deux conventions-cadre ont été signées entre la DFEP et la direction de la culture et celle de l’industrie et des mines.

Les deux autres conventions ont été signées par le CFPA des arts traditionnels de Boukhalfa et le service de l’artisanat de la direction du tourisme et de l’artisanat en vue de la formation d’une cinquantaine d’artisans au titre de la mise en œuvre de la convention-cadre signée entre la DFEP et cette même direction.
S’agissant de la quatrième convention, elle a été paraphée par le CFPA des arts traditionnels de Boukhalfa avec l’Association des parents d’enfants inadaptés mentaux.

Avec ces nouveaux accords de partenariat, le nombre de conventions signées entre la direction de la formation et de l’enseignement professionnels de la wilaya de Tizi Ouzou et ses partenaires de 2016 à 2017 atteint 35 conventions.

Celles-ci ont permis la formation de 400 employés appartenant aux différents organismes, en plus du placement de centaines d’apprentis. A noter que pour cette rentrée 2017-2018, le nombre d’inscrits jusqu’à hier, tous modes de formation confondus, avoisine les 4 000 personnes. S’agissant de l’effectif global des stagiaires (nouveaux et reconduits), il est de plus de 20 000 apprenants.

Notons enfin que pour cette rentrée de septembre 2017, en application de l’instruction du wali visant à ouvrir des sections détachées pour des formations professionnelles dans les localités non pourvues de structures de formation, la direction de la formation et de l’enseignement professionnels de la wilaya de Tizi Ouzou a arrêté les mesures d’ouverture des sections détachées au niveau de la localité de Boudjima.

Des locaux d’une école primaire au chef-lieu de cette commune, mis à la disposition du secteur, accueilleront des stagiaires dans les spécialités suivantes : tissage traditionnel, couture, plomberie, cuisine et réception.

Des apprentis dans différentes spécialités seront également accueillis au niveau de cette structure pour suivre leur formation théorique et technologique complémentaire (FTTC). Alors que d’autres sections détachées seront ouvertes dans d’autres localités, notamment à Redjaouna (Tizi Ouzou) et Aït Aïssa Mimoun.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email