-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le vote du plan : d’action du gouvernement le 15 septembre

Le vote du plan : d’action du gouvernement le 15 septembre
Le vote des parlementaires sur le plan d’action du gouvernement aura lieu à la mi-septembre, après seulement deux jours de débats. Ainsi, les députés auront une semaine pour examiner et préparer leurs questions et leurs interventions sur le plan d’action du gouvernement. Ce dernier a été soumis récemment au bureau de l’Assemblée populaire nationale, après avoir été adopté en Conseil de ministres. 
Ce dimanche, le bureau de l’APN s’est réuni après l’ouverture de la session annuelle parlementaire, sous la présidence de Brahim Boughali. A l’ordre du jour, établir un calendrier des travaux pour la période à venir.

Il a été décidé ainsi de reprendre les travaux dimanche prochain, le 12 septembre en séance plénière consacrée à la présentation du plan d’action du Gouvernement par le Premier ministre.

Les débats auront lieu les lundi et mardi, 13 et 14 septembre, alors que la séance du mercredi, 15 septembre, sera consacrée aux interventions du Premier ministre Aymen Benabderahmane qui répondra aux interrogations des députés, avant de soumettre le plan d’action du Gouvernement au vote lors de la même séance.
Pour rappel, les chapitres du plan d’action du Gouvernement sont consacrés à la consolidation de l’Etat de droit et la rénovation de la gouvernance, la relance et le renouveau économique, le développement humain et une politique sociale renforcée, ainsi qu’à une politique étrangère dynamique et proactive, et le renforcement de la sécurité et de la défense nationale.
Dans ce texte, le gouvernement a tenu à expliquer les conditions de l’élaboration de ce plan. Ainsi, il est  souligné que “l’élaboration de ce plan d’action du gouvernement intervient dans une conjoncture exceptionnelle liée à la pandémie du Covid-19 dont la continuité des répercussions accentue le manque de visibilité sur un retour à la normalité, aussi bien au niveau national qu’international, notamment en termes de mobilité des personnes et des biens, de commerce international et de fonctionnement normal des marchés”.

Le texte précise que “ce contexte inédit constitue un grand défi pour le gouvernement qui doit à la fois gérer l’urgence d’une situation épidémiologique en constante évolution et engager les réformes structurelles importantes sur les plans institutionnelles et socio-économiques, particulièrement pour réussir la relance économique”.

Dans ce cadre, le plan d’action du Gouvernement souligne que “malgré la difficulté de cette situation sans précédent ayant accru la contrainte budgétaire de l’Etat du fait de la baisse des recettes fiscales, le gouvernement s’engage à prendre toutes les mesures idoines permettant d’endiguer la situation sanitaire et à prendre en charge les impacts socioéconomiques de celle-ci, notamment à travers la poursuite des mesures de soutien social et de soutien à l’activité économique”.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email