-- -- -- / -- -- --
Monde Europe

Le vaccin russe Spoutnik V efficace à 95%‎

Le vaccin russe Spoutnik V efficace à 95%‎

Le vaccin Russe, Spoutnik V, actuellement en phase 3 d’essais cliniques, est efficace à 95% contre le coronavirus, responsable de la pandémie qui a paralysé le monde entier depuis le début de l’année.

Au moment où la concurrence fait rage pour développer un vaccin contre la Covid-19, les autorités russes ont dores et déjà annoncé que Spoutnik V sera commercialisé à un prix imbattable.

Les «résultats préliminaires obtenus sur des volontaires, 42 jours après l’injection de la première dose » ont montré que «l’efficacité du vaccin était de plus de 95% », ont indiqué, hier, dans un communiqué le créateur du Spoutnik V, le centre de recherches Gamaleïa de Moscou , le ministère russe de la Santé et le Fonds souverain russe (RDIF).

L’efficacité du vaccin 28 jours après l’injection de la première dose, annoncée le 11 novembre, était de 91,4%,  précise le texte.

Au total, 22.000 volontaires se sont déjà vu injecter la première dose et plus de 19.000 ont été vaccinés avec les deux doses, selon la même source.

«Le prix d’une dose de Spoutnik V pour le marché international sera de moins de 10 dollars» (1285 Da), a annoncé le RDIF, précisant que la vaccination pour les citoyens russes serait gratuite.

Il s’agit d’un vaccin en deux injections à «vecteur viral» utilisant deux adénovirus (virus très courants, responsables notamment de rhumes), transformés pour y ajouter une partie de celui qui est responsable de la Covid-19.

«Les données sur le vaccin Spoutnik V ont l’air impressionnantes », a réagi Ian Jones, professeur de virologie à l’Université de Reading, au Royaume-Uni, dans un communiqué du Science Media Reaction britannique, tout en soulignant qu’il faudrait attendre la publication des informations complètes sur ce vaccin pour pouvoir le comparer à ses concurrents.

Le vaccin Spoutnik V est actuellement en phase 3 d’essais cliniques randomisés en double aveugle, quand ni le patient ni le médecin ne savent s’il s’agit d’un placebo.

Cette phase doit impliquer 40.000 volontaires en Russie. Les essais ont également lieu aux Emirats arabes unis, au Venezuela et au Belarus.

Même si la phase 3 des essais n’est pas finie, plusieurs hauts responsables russes, parmi lesquels les ministres de la Défense, Sergueï Choïgou, et du Commerce, Denis Mantourov, ainsi que le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, ont affirmé s’être fait vacciner.

Le vaccin peut être conservé à des températures variant entre + 2 et + 8 degrés Celsius, alors que la conservation de plusieurs autres vaccins demande des températures extrêmement basses, allant jusqu’à moins 70 c°.

Il est à rappeler que l’alliance Pfizer/BioNTech affiche pour son vaccin une efficacité à 95%, tandis que la société américaine Moderna a annoncé 94,5% d’efficacité.

Le laboratoire britannique AstraZeneca et l’université d’Oxford ont de leur côté annoncé avant-hier que leur vaccin était efficace à 70% en moyenne.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email