-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Le vaccin AstraZeneca suspendu dans plusieurs pays

Le vaccin AstraZeneca suspendu dans plusieurs pays

Plusieurs pays ont décidé de suspendre l’utilisation du vaccin AstraZeneca après des cas d’allergies sévères ou des complications graves. L’Algérie qui utilise ce vaccin n’a pour l’heure signalé aucune complication grave  ni pris aucune décision à son sujet.

Un total de 12 pays ont décidé d’interrompre toute utilisation du vaccin d’AstraZeneca sur leur territoire. Les agences sanitaires ont fait état, à l’échelle de l’Europe, d’une trentaine de cas de thromboses survenus dans les jours suivant une vaccination.

Une trentaine d’événements thromboemboliques (formation de caillots sanguins) ont été recensés chez 5 millions de personnes vaccinées par AstraZeneca. Si le lien de cause à effet n’est pas établi, plusieurs pays ont temporairement interrompu le recours à ce vaccin, ou simplement retiré les lots de vaccins associés aux cas recensés.

Hors de l’Europe, la Thaïlande a annoncé le 11 mars retarder le lancement de la campagne de vaccination avec ce produit pharmaceutique, qui devait débuter le lendemain. La République démocratique du Congo (RDC) a pris une décision identique, retardant le début de la campagne qui devait débuter ce lundi. L’Indonésie a également annoncé le report du lancement de sa campagne.

Six autres pays ont, à cette heure, simplement retiré des lots de vaccin, tout en poursuivant leur campagne de vaccination avec AstraZeneca. La Roumanie, qui a annoncé le retrait de 4200 doses provenant du lot ABV 2856. L’Autriche, qui a retiré de la circulation lundi tous les vaccins issus du lot ABV 5300, après le décès d’une infirmière de 49 ans lié à «de graves troubles de la coagulation», quelques jours après avoir été vaccinée, et à un cas d’embolie pulmonaire chez l’une de ses collègues (qui avait reçu un vaccin issu de ce même lot)

A noter que, selon l’Agence européenne du médicament, le lot ABV 5300 a également été distribué en Bulgarie, à Chypre, au Danemark, en Espagne, en France, en Grèce, en Irlande, en Islande, à Malte, aux Pays-Bas, en Pologne et en Suède.

La semaine passée, l’Italie avait annoncé sa décision de simplement suspendre l’utilisation d’un lot (ABV 2856) «suite à des informations sur certaines réactions indésirables graves». Le 14 mars, la région italienne du Piémont a également retiré, par précaution, un troisième lot (ABV 5811) après le décès d’un enseignant récemment vacciné par AstraZeneca.

L’Algérie avait reçu début février un lot de 50 000 doses du vaccin anglo-suédois Oxford-AstraZeneca, aucun effet secondaire grave n’a été signalé jusqu’à aujourd’hui par les autorités sanitaires algérienne.

Pour rappel, l’Algérie recevra prochainement 700 000 doses du vaccin anti-Covid Oxford-AstraZeneca, dans le cadre du dispositif Covax, ce dernier est destiné à fournir des vaccins contre la Covid-19, en particulier aux pays défavorisés.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré vendredi dernier qu’il n’y avait “pas de raison de ne pas utiliser” ce vaccin contre la Covid-19.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email