-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le tronçon Chiffa-Berrouaghia, un projet à fort impact économique

Le tronçon Chiffa-Berrouaghia, un projet à fort impact économique

En déplacement dans la wilaya de Médéa, Boudjemaâ Talaï, ministre des Travaux publics et des Transports, a visité les nombreux chantiers de réalisation du mégaprojet de dédoublement de la RN 1.

Le ministre a commencé sa visite par le chantier de creusement de 2 tunnels dans les gorges de la Chiffa, dans la commune d’El-Hamdania, où les travaux lancés depuis plusieurs mois ont atteint des niveaux d’avancement satisfaisants, soit 1 650 ml et 2 700 ml réalisés.

Après avoir écouté les explications données par les responsables du projet sur les conditions de réalisation du mégaprojet, le ministre a exhorté ses interlocuteurs à redoubler d’efforts pour impulser un rythme plus élevé aux travaux, notamment après le mois de ramadhan, afin que les 2 ouvrages soient livrés avant la fin de l’année 2016.

La livraison de la partie montagneuse du mégaprojet reliant Chiffa à Berrouaghia, dont les travaux ont été confiés à une entreprise chinoise, est susceptible de connaître des retards eu égard aux difficultés propres au projet compte tenu du relief et du nombre de tunnels, d’ouvrages d’art et de viaducs qui le composent.

Autre halte du ministre, la visite du chantier de confortement de l’évitement de la ville de Médéa sur une longueur de 5 km, confié à une entreprise algérienne, à la suite de sa dégradation provoquée par des affaissements dus à l’instabilité du terrain. Le projet sera livré avant la fin de l’année en cours, selon les engagements donnés au ministre.

Le ministre a insisté sur la nécessité de livrer le projet dans les délais afin « de le rouvrir à la circulation automobile et ainsi de réduire le nombre d’accidents causés par les goulets d’étranglement qui ont lieu à l’entrée du périmètre urbain de l’agglomération ».

Le pont, d’une longueur de 1 800 m à Cherrat, d’une hauteur de 76 m, situé dans la commune de Berrouaghia, a été visité par le ministre qui a déclaré que son département s’apprête à lancer un programme de résorption des points noirs dans le but de réduire les accidents de la circulation.

La transformation progressive du projet en autoroute qui traversera le nord et le sud du pays, et au-delà vers les pays du Sahel, sera stratégique dans la mesure où il sera de nature à fluidifier le trafic routier et à permettre de « booster davantage les échanges entre toutes les régions et favoriser la création d’activités économiques nouvelles ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email