-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le triomphe sans gloire de Saâdani

Le triomphe sans gloire de Saâdani

Au troisième du jour des travaux du 10e congrès, qui se sont achevés hier tard dans la soirée, les participants ont élu les nouveaux membres du Comité central (CC) qui en comptera dorénavant entre 455 et 505, et du nouveau SG du parti. 

Amar Saâdani, qui a réussi son pari de tenir un congrès sans le moindre incident, est assuré d’être élu sans surprise au poste de SG tant la route est désormais balisée : « Il n’y a pas, à ma connaissance, d’autres candidats que Saâdani » a affirmé Said Bouhadja, chargé de la communication. « Il y a consensus autour de cette personnalité, a-t-il soutenu ajoutant que « sur la base de ce consensus, le comité central devra plébisciter Saâdani ». Les travaux durant les deux premiers jours ont en effet été marqués par une grande sérénité.

L’atmosphère qui y régnait était loin des congrès à couteaux tirés, qui avaient marqué l’histoire du FLN depuis l’avènement du multipartisme dans les années 1990. Les délégués ont adopté avant-hier les nouveaux statuts qui prévoient l’élection du SG par les membres du comité central (CC) pour un mandat de cinq ans.

D’autre part, ces mêmes statuts dispose que « le comité central est composé de 455 à 505 membres élus par le congrès » et que le candidat doit justifier de 10 années d’ancienneté au sein du parti pour pouvoir prétendre à la qualité de membre du CC.

L’article 35, quant à lui, dispose qu’en cas de vacance du poste de SG, la gestion du parti par intérim est confiée au membre du CC le plus âgé, une session extraordinaire du CC devant être convoquée dans un délai n’excédant pas 30 jours pour l’élection d’un nouveau SG. Ces statuts précisent également que le comité central se réunit en session ordinaire une fois par an et en session extraordinaire à la demande du SG ou des 2/3 des membres du CC.

Les délégués devront procéder, ultérieurement, à l’élection de leurs représentants au sein du CC, la liste définitive devant être soumises pour adoption aux congressistes. Notons enfin que l’élection du SG du parti a eu lieu hier lors de la séance de clôture. Saâdani va certainement couronner son triomphe par son élection en tant que SG à la tête du FLN.

Ses adversaires comptent presque aujourd’hui pour du beurre. Pas l’ombre d’un redresseur à la coupole du 5 juillet où se poursuivent les travaux depuis jeudi. Où sont-ils donc passés ? Que sont devenus les 111 membres du CC sortant, signataires de la pétition demandant le report des congés ? Mais certains (on parle d’une cinquantaine), qui se sont déjà repentis de leur dissidence comptent sur la mansuétude de Saâdani pour les repêcher, dans le cadre de son quota, en sa qualité de nouveau patron du parti.

Pour les autres, Belayat, Belkhadem, Abada et Goudjil il y a deux choix possibles : entamer une traversée du désert en attendant des jours meilleurs ou, continuer l’opposition anti-Saâdani. Ces opposants, qui ont eu le mérite de conduire une fronde, ne peuvent même plus solliciter l’arbitrage du président Bouteflika. Dans les coulisses du congrès, il se chuchote même que Sellal sera dans le prochain comité central.

Cinq mille (5 000) délégués représentant les différentes structures militantes du parti, dont 1 600 provenant des kasmas, 360 jeunes et 200 délégués représentant la communauté algérienne à l’étranger, ont pris part aux travaux du 10e congrès du parti qui ont débuté jeudi dernier à la Coupole du complexe olympique Mohamed-Boudiaf. Le nouveau SG du FLN animera demain une conférence de presse pour expliquer les grandes orientations du parti pour les années à venir.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email