-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le travail des forces de police a été renforcé au premier mois de l’année 2018

Le travail des forces de police a été renforcé au premier mois de l’année 2018

Le chargé de la communication de la sûreté de wilaya d’Alger (SWA) a dressé hier le bilan de la petite et grande délinquance pour le premier mois de l’année 2018. Dans un communiqué, la SWA a indiqué que, dans le cadre des activités de lutte contre la criminalité urbaine, les services de la police judiciaire ont traité, au cours du mois de janvier dernier, 3 564 affaires ayant entraîné l’arrestation de 4 935 auteurs présumés qui ont été déférés devant les instances judiciaires compétentes. Parmi les personnes arrêtées, note la sûreté d’Alger, 1 924 l’ont été pour détention et usage de stupéfiants et de substances psychotropes, 341 pour port d’armes prohibées et enfin 2 670 autres pour divers délits. 

Parmi les affaires traitées, 437 sont relatives aux atteintes aux biens et 720 aux atteintes aux personnes. La hausse de la violence contre les personnes et contre les biens sont les faits les plus marquants du bilan mensuel. Elles ont progressé durant le premier mois de l’année en cours. Au moins de janvier 2018, il a été enregistré une moyenne de 700 plaintes, toutes prises en charge par les différentes brigades relevant de la sûreté d’Alger. Bien que le phénomène de la délinquance, sons toutes ses formes, soit contenu et que l’action des policiers soit soutenue sur le terrain, le nombre des affaires criminelles reste assez élevé. Concernant les délits et les crimes contre la famille et les bonnes mœurs, les services de la police judiciaire ont traité 26 affaires. 530 affaires relatives aux biens publics ainsi que 112 autres à caractère économique et financier ont également été traitées par la sûreté d’Alger. S’agissant du port d’armes prohibées, les mêmes services ont traité 341 affaires durant le mois de janvier passé, impliquant 341 personnes présentées devant les instances judiciaires compétentes, dont 50 ont été placées sous mandat de dépôt. Le fléau de la drogue est également un énorme problème. En effet, en matière de lutte contre les stupéfiants, 1 732 affaires impliquant 1 924 personnes ont été relevées au cours de la même période, avec la saisie de plus de 10 kg de résine de cannabis, 31 569 comprimés psychotropes, 76 g de cocaïne ainsi que 6 g d’héroïne, 15 comprimés d’ecstasys et 10 comprimés du Supetexe, a indiqué le chargé de la communication de la sûreté d’Alger. La mobilisation des services de police reste forte même si, dans certains quartiers, le trafic de drogue refait surface après chaque démantèlement de réseau. Certaines communes sont touchées, à l’image de Zéralda et de Bab Jdid, où les dealers sont régulièrement traqués par les éléments de la police judiciaire. En ce qui concerne les activités de la police générale et réglementation (PGR), les forces de police ont mené, durant janvier dernier, 233 opérations de contrôle des activités commerciales réglementées.

Il a été procédé à l’exécution de quatre décisions de fermeture, ordonnées par les autorités compétentes. A propos de la prévention routière, les services de la sécurité publique ont enregistré 16 353 infractions au code de la route, qui ont nécessité le retrait immédiat de 5 934 permis de conduire et l’enregistrement de 72 accidents de la circulation ayant entraîné 3 décès et 80 blessés. La cause principale de ces accidents demeure le non-respect du code de la route. Les services de sécurité ont mené 2 051 opérations de maintien de l’ordre, ajoute la sûreté d’Alger.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email