-- -- -- / -- -- --
Sports

«Le tournoi de Doha, un bon tremplin pour juger les nouveaux capés»

«Le tournoi de Doha, un bon tremplin pour juger les nouveaux capés»

Le tournoi de Doha auquel participera la sélection algérienne de football à partir de jeudi sera une nouvelle étape pour préparer les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2017) et du Mondial-2018 mais aussi une occasion propice pour redistribuer les cartes au sein de l’effectif des Verts, a indiqué l’entraîneur national Christian Gourcuff samedi.

« Les deux matchs que nous allons livrer à Doha contre le Qatar et Oman sont très intéressants sur plusieurs registres. C’est une nouvelle étape qui s’ouvre pour l’équipe nationale en prévision notamment des éliminatoires de la CAN-2017 et celles du Mondial-2018 », a déclaré le technicien français en conférence de presse tenue au Centre des médias du stade 5-juillet (Alger).

Il s’agira de la première sortie des protégés de Gourcuff après leur récente participation à la CAN-2015 en Guinée équatoriale, au cours de laquelle ils n’étaient pas allés au bout de leurs ambitions en quittant la compétition aux quarts de finale face à la Côte d’Ivoire, futur champion d’Afrique. »

Même si je reste persuadé que notre précédente CAN n’a pas été un échec, il faudra ouvrir les portes à de nouveaux joueurs dont la tranche d’âge nous permet de travailler ensemble pour au moins trois ans en perspective de nos prochaines échéances », a ajouté l’ex-entraîneur du FC Lorient.

Vingt-trois (23) joueurs ont été convoqués pour le rendez-vous de Doha pendant lequel l’équipe algérienne donnera la réplique au Qatar (26 mars) et Oman (30 mars). Sept nouveaux éléments ont été retenus pour la circonstance.

Des joueurs locaux et autres évoluant à l’étranger répondent parfaitement aux critères de Gourcuff, à l’image de Belaili et Chafai (USM Alger), Chenihi (MC El Eulma), Benlamri (JS Kabylie), Ghezzal (Lyon, France) et Tafer (Saint-Gall, Suisse). « Ce sera donc une occasion pour découvrir le potentiel dont disposent ces joueurs et juger si on doit compter sur eux à l’avenir ou non », a encore expliqué le patron technique des Verts.

L’ossature préservée

Parallèlement à ces nouvelles arrivées, Gourcuff a fait appel à la majorité des joueurs ayant été de la campagne équato-guinéenne. C’est qu’il compte se baser, dans son projet futur, sur l’ossature qu’il a dégagée depuis son arrivée en sélection en août dernier. « Il y a déjà en place une ossature sur laquelle je compte me baser en vue des prochaines échéances.

Evidemment, il y aura des renforts en cours de route, et la priorité sera donnée aux joueurs répondant aux critères, mais aussi dont la tranche d’âge leur permet de servir l’équipe nationale pendant de longues années », a-t-il souligné. Au passage, Gourcuff a déploré les défaillances enregistrées au sein de son effectif qui n’a pas été ménagé par les blessures, citant à titre d’exemple Soudani, Abeid et Belkalem, « out » justement à cause de leurs ennuis physiques. Quant au gardien de but, Rais M’bolhi, absent lui aussi de la liste des 23, le Français a précisé qu’il a choisi de le laisser à la disposition de son équipe américaine de Philadelphie, d’autant plus que le championnat aux USA vient juste de démarrer.

Evoquant les objectifs qu’il attendait des deux matchs amicaux de Doha, et outre le fait qu’ils seront une aubaine pour voir à l’œuvre de nouveaux éléments, le coach national espère en profiter pour « travailler davantage les automatismes ».

« Certes, nous nous sommes beaucoup améliorés dans ce registre, mais il nous reste également un grand travail à faire. Nous manquons encore de rigueur et de fluidité dans le jeu », a-t-il reconnu. Gourcuff est revenu par la suite sur des cas précis à savoir, Djabou, Soudani et Guedioura écartés de la liste pour Doha.

Le conférencier a qualifié samedi d »irresponsable » le comportement de ces éléments notamment en matière de communication, estimant que cela pourrait porter préjudice à leur carrière avec les Verts. « Ils auraient dû faire preuve de sens de responsabilités dans leurs déclarations à la presse.

La sélection nationale n’est pas une équipe de quartier », d’un ton ferme. Gourcuff faisait allusion notamment à Abdelmoumen Djabou qui l’avait ouvertement critiqué dans la presse en réaction à la situation qu’il avait vécue lors de la précédente Coupe d’Afrique des nations en Guinée équatoriale.

Le joueur du Club africain de Tunis a été recalé du groupe des 23. « Djabou est un gentil garçon, mais il n’avait pas à faire des déclarations pareilles. Il s’est fait piéger et il paye maintenant son comportement. Je ne suis pas rancunier, mais j’ai choisi de l’écarter du rendez-vous de Doha surtout par rapport à ses coéquipiers et à la Fédération algérienne à qui il devait du respect », a justifié Gourcuff.

Hilal Soudani et Adlène Guedioura ne sont pas eux aussi exempts de tout reproche, selon le sélectionneur national, qui n’a pas apprécié la réaction du premier nommé lors de son remplacement pendant le match face à la Côte d’Ivoire en quarts de finale de la CAN-2015.

Quant à Guedioura il lui est reproche son message sur Twitter par lequel il a demandé des explications après sa mise à l’écart de la liste des 23 pour Doha. « J’ai eu une explication avec Soudani après son comportement face à la Côte d’Ivoire. J’estime qu’il ne le refera plus à l’avenir, quant à Guedioura, s’il avait patienté 24 heures, il aurait reçu un appel de ma part pour lui expliquer les raisons de sa mise à l’écart de la liste des 23.

Mais lui, il s’était précipité pour balancer un message sur son compte Twitter alors qu’il n’aurait pas dû le faire », a déploré le premier responsable technique des Vert.

Malgré cela, Gourcuff n’a pas l’intention de fermer les portes à ces deux joueurs, soulignant que Soudani n’a pas été retenu pour le tournoi de Doha à cause d’une blessure, alors que Guedioura pourrait être rappelé en juin prochain s’il continue à s’illustrer avec Watford, le club anglais de Championship pour lequel il a été prêté par Crystal Palace .

Pour leur part, le gardien de but, Sofiane Khedairia ainsi que l’attaquant Baghdad Bounedjah, ont été évincés de la liste des 23 à cause de leur situation avec leurs clubs respectifs, l’ES Sétif et l’Etoile sportive du Sahel (Tunisie), a encore informé le sélectionneur national. Khedairia a été suspendu par son entraîneur à l’ESS pour avoir refusé de faire le déplacement avec son équipe à Banjul (Gambie) dans le cadre d’un match de Ligue des champions, prétextant une « blessure » tandis que Bounedjah, meilleur buteur du championnat de Tunisie, a été suspendu pour cinq matchs par la Ligue tunisienne de football. En revanche Gourcuff n’a pas tari d’éloges samedi sur Brahim Chenihi, l’attaquant du MC El Eulma , estimant qu’il a les qualités pour jouer dans le haut niveau.

« C’est un joueur en qui je crois énormément. Il a vraiment de grandes qualités même s’il se fait discret. Je vais même dire qu’il peut envisager une carrière dans le haut niveau », a déclaré le technicien français en conférence.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email