-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le théâtre comme thérapie contre la drogue

Le théâtre comme thérapie contre la drogue

Hier s’est terminée dans les espaces du Théâtre national algérien une dynamique incitation de trois jours ayant pour objectif de changer la pratique des stupéfiants en une passion pour l’exercice dans la culture, le théâtre en particulier.

C’est une noble initiative qu’a eu le Théâtre national algérien en organisant trois journées de sensibilisation sur le danger et la déchéance engendrés par la drogue et, inversement, le plaisir illimité et le bonheur que procure l’exercice du théâtre.

Les acteurs de cet événement ont été la Direction générale de la Sûreté nationale, la Gendarmerie, les associations, les Scouts musulmans algériens et, bien sûr, les responsables s du TNA ainsi que les comédiens.

Ces trois jours ont été marqués par des expositions, des conférences, des formations dans les métiers du théâtre pour la continuité dans le temps du message de cette campagne de sensibilisation en faveur de la culture.

Le message de Sihem Kennouche, captivante conteuse qui a occupé la scène pour un admirable spectacle qu’elle a animé en compagnie d’un musicien du Sud, jouant du gumbri, se résume ainsi : « Remplacer et même dépasser l’euphorie causée par l’usage de la drogue par celle aussi intense, peut-être beaucoup plus, ressentie par le comédien jouant sur scène et recevant des ovations chaleureuses du public. »

Les retombées positives sont aussi éclatantes pour ceux qui échangent l’usage de la drogue avec l’art du théâtre comme le souligne Djamel Guermi, organisateur de cette manifestation, metteur et scène et responsable de la régie artistique du Théâtre national algérien. »

La personne qui se drogue, parce que se sentant marginalisée, veut compenser un grand vide dans sa vie ou, pour une classe aisée de la société, ressentir des sensations fortes.

Les métiers du théâtre peuvent aisément combler ces lacunes et c’est la raison de notre campagne aujourd’hui ». Djamel Guermi insiste sur la continuité de ce message puisqu’il a mis à profit ces trois jours pour assurer la formation de jeunes, avec pour objet de porter sur les bancs de l’école et du lycée la découverte des métiers du théâtre.

« Je remercie dans cette voie, pour le soutien et l’accompagnement qu’ils m’ont témoigné, la directrice de l’animation culturelle au ministère de l’Education nationale et le secrétaire général du ministère de la Culture », a déclaré Djamel Guermi. Ainsi, tous les moyens sont mis en action pour lutter contre l’usage de la drogue, ce fléau dévastateur pour l’individu comme pour la société. L’intervention de la culture dans ce combat ne peut être que vivement saluée et pleinement encouragée.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email