-- -- -- / -- -- --
Culture

Le Tassili, terre ancestrale de la langue et de la culture amazighes

Le Tassili, terre ancestrale de la langue et de la culture amazighes

Depuis de nombreuses années, M. Karim Benkouider est chef de daïra à Djanet, ville appartenant à l’immense territoire que représente la wilaya d’Illizi se situant dans la légendaire région du Tassili. Cet administrateur modèle est passionné par sa tâche au service du développement de ces contrées.

Il est particulièrement sensible à leur lignée historique légendaire, faisant de ces espaces le berceau et le creuset de la brillante civilisation qui a rayonné dans ces lieux de puis la nuit des temps et qui fait aujourd’hui les prémices de notre personnalité et de notre identité. M. Karim Benkouider lance un appel pour la visite par nos concitoyens de ces vestiges inscrits d’une manière indélébile dans la pierre. Il répond ici à trois questions à ce sujet

M. Karim Benkouider, le Haut commissariat à l’amazighité a organisé dans votre ville une rencontre scientifique sur le tifinagh. Quelle est votre sentiment sur ce rendez vous

Nous sommes fiers et honorés que le Haut commissariat à l’amazighité ait choisi Djanet pour un tel rendez vous scientifique. Ce choix est légitimé par le fait que nos vastes territoires sont la source originelle de la langue et la culture amazighes et cela depuis la nuit des temps.

L’écriture tifinaghe est ici partout présente et les scientifiques peuvent l’exploiter à ciel ouvert. Cette écriture est d’ailleurs très usitée dans nos régions et nous-mêmes nous la pratiquons dans nos enseignes des bâtiments publics. Je me fais un plaisir d’accompagner sur le terrain vos équipes de chercheurs pour approfondir leurs connaissances sur cette cilisation millénaire de nos ancêtres.

M. Karim Benkouider, durant les trois jours du déroulement de ce rendez vous scientifique, vous avez consacré tout votre temps pour soutenir et accompagner, avec foi et engagement, les participants et les chercheurs invités à ce symposium pour en faire un vrai succès.

Comment situez vous votre action ?
Je considère mon action comme un simple devoir.
C’est mon rôle de contribuer à une meilleure connaissance de l’immense patrimoine culturel que recèle notre région, nous faisons prendre conscience de notre glorieux passé. Tous les Algériens doivent s’imprégner de cette richesse et je lance un appel à nos concitoyens du nord à venir visiter ces lieux féériques. Tous devraient passer leurs vacances dans ces endroits merveilleux pout leur riche passé historiques et aussi pour le dépaysement garanti dans leur propre pays sans passeport et ni visa.

M. Karim Benkouider, le responsable des éditions Nacib, M. Noureddine Necib, vous a proposé un projet d’organisation à Djanet d’une rencontre à d’éditeurs et d’auteurs. Qu’enpensez vous ?

Nous restons à l’écoute et ouvert à toute proposition pouvant contribuer aux échanges et enrichissement de nos populations, particulièrement sur le plan culturel. L’initiative des éditions Necib est la bienvenue. Le profite de cette occasion pour lancer des invitations à tous nos citoyens de toutes les régions d’Algérie pour venir vivre intensément avec nous les fêtes de l’Achoura ici à Djanet. Cette grandiose célébration religieuse dure dix jours les visiteurs en garderont un souvenir immortelle. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email