-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le sort de l’année scolaire: La décision sera connu dimanche

Le sort de l’année scolaire: La décision sera connu dimanche

Le sort de l’année scolaire 2019-2020 sera connu dimanche prochain. Les élèves de tous les paliers risquent de ne pas reprendre l’école qui a été suspendue depuis le 12 mars dernier mais les examens du BEM et du BAC seraient maintenus.

Le Conseil des ministres a décidé de former une commission présidée par le Premier ministre à laquelle sera dévolue la mission de formuler les propositions nécessaires pour finir, l’année, scolaire en cours, la décision définitive devant être prise dimanche prochain en Conseil des ministres.

« Le Conseil des ministres a décidé après un débat approfondi de former une commission présidée par le Premier ministre et composée des ministres de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, et de la Formation et de l’enseignement professionnels, laquelle se chargera de formuler les propositions nécessaires pour finir l’année scolaire au mieux des intérêts des élèves et étudiants », lit-on dans le communiqué sanctionnant la réunion du Conseil des ministres. « La décision définitive sera prise dimanche prochain en Conseil des ministres », a conclu la même source.

Jugeant « impossible » un troisième trimestre, la plupart des syndicats appellent à clôturer l’année scolaire 2019-2020 pour les trois cycles de l’enseignement en comptabilisant la moyenne des premier et deuxième trimestres pour le passage et en prévoyant des mesures particulières pour les élèves des classes d’examen.

Contacté par le Jeune Indépendant, le syndicaliste et spécialiste en éducation, Nabil Ferguenis estime que le scénario le plus logique est de proclamer la fin de l’année scolaire, la comptabilisation des résultats des premier et deuxième trimestres pour les élèves qui ne sont pas en classes d’examen et l’annulation des examens de fin de cycle primaire et du BEM. Pour le syndicaliste, les responsables ont juste l’examen du BAC à gérer et décider la date et la façon avec laquelle il doit être organisé, car pour le BEM et la cinquième, on peut recourir aux résultats des deux trimestres.

« À partir de là on peut les faire passer ou redoubler par rapport à leurs moyennes », a-t-il indiqué. Et d’ajouter qu’« en plus les notes de l’année scolaire, on les a toujours prises en compte quand un élève échoue à l’examen final ».

Ainsi, M. Ferguenis préconise de compter les deux trimestres et faire passer les élèves qui ont entre 9 et 10 au rattrapage en septembre, où « on peut clairement descendre la moyenne de passage à 9,50 par exemple », a-t-il proposé. Il faut rappeler que, le ministre de l’Éducation nationale, Mohamed Ouadjaout s’est réuni mardi avec les différents syndicats du secteur, ou il avait mis fin aux rumeurs sur une éventuelle année blanche. Il a également mené lundi une rencontre de concertation avec les associations des parents d’élèves.

Ces rencontres ont permis de prendre connaissance de l’avis de chaque partie concernant l’organisation de ce qui reste de l’année scolaire en cours, au regard de la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus. De ce fait, des syndicats du secteur ont formulé nombre de propositions notamment le choix de revoir à la baisse les moyennes du passage à la classe supérieure à 9/20 et de prendre en compte « l’évaluation continue » de l’élève dans les résultats de l’examen du BAC à travers l’application de « la fiche de synthèse » qui nécessite une comptabilisation des résultats du premier et du deuxième trimestre et de les rajouter à la moyenne du BAC de manière exceptionnelle.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email