-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le SNPSP interpelle Sellal pour la satisfaction de ses revendications

Le SNPSP interpelle Sellal pour la satisfaction de ses revendications

Pour faire valoir leurs revendications, les médecins affiliés au Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) ont observé hier matin un sit-in devant le siège du ministère de la Santé et de la Réforme hospitalière.

Ils étaient nombreux à se rassembler devant le ministère de tutelle pour dénoncer une nouvelle fois « l’entêtement du ministère à ne pas respecter ses engagements ». Un dispositif sécuritaire a été mis en place bien avant 11h. Sur place, le président du SNPSP, Dr Lyes Merabet, a dénoncé le fait que « l’administration centrale se mêle de nos activités syndicales ».

Ce syndicaliste interpelle le Premier ministre Abdelmalek Sellal à intervenir pour la satisfaction des revendications du syndicat. M. Merabet appelle le ministère de tutelle à honorer ses engagement concernant l’installation des deux commissions mixtes, dont la première aura en charge la révision du statut particulier des praticiens de la santé publique, tandis que la deuxième commission s’occupera de l’alignement de l’ancienne génération des pharmaciens et dentistes ayant un diplôme de fin d’études, sur les nouveaux diplômés.

En ce qui concerne les concours et examens professionnels au profit des praticiens de la santé publique pour l’accès aux grades de praticiens « principaux » et « en chef », M. Merabet demande à la tutelle de reporter l’organisation de ces concours, au moins, a-t-il dit, jusqu’à la prochaine rentrée sociale.

Il déplore par ailleurs la démarche du fait accompli adoptée par l’administration centrale dans l’organisation de ce concours en décidant d’exclure le SNPSP de tout le processus organisationnel. « Des concours programmés dans la précipitation et en pleine période d’examens scolaires de fin d’année (BEM), sachant que des milliers de praticiens sont déjà réquisitionnés pour assurer la couverture médicale des élèves », a-t-il regretté.

Ces protestataires, qui ont décidé le mois dernier le gel de leur action de protestation, ont déploré l’attitude des pouvoirs publics qui ont préféré la politique de fuite en avant au lieu de respecter leurs engagements. Pourtant, ces médecins ont frappé à toutes les portes dans l’espoir de voir leur situation enfin régularisée, en vain.

Les praticiens de la santé publique se sont donné rendez-vous pour un autre rassemblement le 10 juin, devant le Palais du gouvernement. Le SNPSP réitère son attachement à sa plate-forme de revendications. Il s’agit de la sempiternelle question du statut particulier qui empoisonne le monde du travail. Il y a aussi une nouvelle revendication « systématique », celle des médecins ayant cumulé 10 ans d’expérience et l’équivalence des diplômes.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email