-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le SNPSP décide de relancer la protesta

Le SNPSP décide de relancer la protesta

Devant la non-prise en charge de leur plate-forme de revendications, les praticiens de la santé publique menacent de reprendre la protesta.

Le Syndicat national des praticiens de santé publique (SNPSP), qui a tenu son conseil national les 12 et 13 décembre à Mostaganem, refuse de lâcher prise et réitère son attachement à sa plate-forme de revendications.

Le SNPSP a décidé, lors de ce conseil, de convoquer des assemblées générales locales des adhérents pour réfléchir aux actions de protestation à adopter.

Le conseil national réaffirme son attachement à l’ensemble des points de la plate-forme de revendications et dénonce le retard accusé dans la concrétisation des points objet du procès-verbal de réunion SNPSP-MSPRH du 17 octobre dernier. En effet, il constate l’absence d’une volonté réelle pour la révision du statut particulier et du régime indemnitaire des praticiens de la santé publique.

Le SNPSP dénonce, dans un communiqué rendu public, la non-reconnaissance des droits au reliquat d’ancienneté dans le grade de principal pour les praticiens victimes de la non-application de l’article 19 du statut particulier.

Les membres du conseil national constatent l’absence de l’arrêté interministériel relatif à l’organisation de la formation complémentaire permettant l’alignement des anciens diplômes sur le doctorat pour les chirurgiens dentistes et les pharmaciens.

Ils dénoncent, également, la décision du Premier ministre, confirmée par un écrit du ministère de la Santé, de classification de départ dans la catégorie 14 sur la grille des salaires des diplômes de doctorat en médecine dentaire et doctorat en pharmacie.

Le conseil national réitère son engagement total dans l’Intersyndicale autonome, considérant la légitimité de ses revendications et l’importance du projet de la confédération. « Sont mandatés les docteurs Lyes Merabet, Nawfel Chibane, Hocine Djeghim et Mohamed Tahraoui pour représenter le syndicat dans toutes les réunions de l’Intersyndicale », lit-on dans le communiqué.

Le conseil national confirme sa position de principe sur le projet de loi sur la santé dans sa forme présenté au débat à l’APN.
« Un projet qui risque de compromettre sérieusement et de manière irréversible le droit d’accès aux soins pour tous », estime le syndicat.

« Le conseil national a adopté à l’unanimité des membres présents le projet de texte portant sur la composition des jurys chargés d’évaluer les activités de soins, pédagogiques et pharmaceutiques pour les concours d’accès aux grades, ainsi que la grille de notation y afférente », affirme le SNPSP dans le même document.

Par ailleurs, les membres du conseil national, qui dénoncent l’insécurité dans les établissements de santé, appellent à la normalisation et à l’amélioration des conditions de travail, notamment dans les services urgences.

Sur un autre volet, cette entité syndicale a, lors de son conseil national, dénoncé énergiquement toutes les formes d’entrave au libre exercice syndical, notamment les situations enregistrées dans les wilayas d’Aïn Defla, Oum El Bouaghi, d’Annaba, de Skikda, de Souk Ahras, de Aïn Temouchent et de Mostaganem.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email