-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le SNATEG appelle à un rassemblement le 20 janvier

Les travailleurs de la Sonelgaz ne décolèrent pas. Le Syndicat autonome des travailleurs de l’électricité et du gaz (SNATEG), dont la dissolution a été pourtant annoncée par le ministère du Travail, appelle à un rassemblement le 20 janvier prochain devant la Grande-Poste, à Alger

Les travailleurs de la Sonelgaz veulent, à travers ce mouvement de protestation, dénoncer la charte de partenariat public-privé (PPP), signée en décembre dernier avec le Forum des chefs d’entreprises (FCE). Ce syndicat, dans un communiqué rendu public, a regretté la décision du gouvernement, lors de la tripartite, « d’un accord inattendu sur le partenariat public-privé et l’ouverture du capital des petites et moyennes entreprises publiques au secteur privé ». « Une rencontre qui s’est déroulée sans la participation des syndicats autonomes, lesquels devraient être consultés pour une telle prise de décision », se désole le syndicat
Il convient de rappeler que les délégués du SNATEG ont observé le 12 decembre dernier un rassemblement devant le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale pour « dénoncer la dissolution de leur syndicat ». Ces protestataires ont, lors du rassemblement, réitéré leur attachement et leur appartenance au SNATEG. Cette formation syndicale rejette catégoriquement « la décision portant sa dissolution par le ministère du Travail, et ce sans recours à la voie judiciaire ou au Congrès national, celui-ci étant l’instance suprême pour toute décision de dissolution d’une organisation syndicale conformément au statut », a affirmé le représentant de cette catégorie des travailleurs. La décision de dissolution du SNATEG intervient suite à la tenue de plusieurs mouvements de protestation à travers tout le territoire national, et ce depuis plusieurs mois. Pour rappel, les délégués de ce syndicat luttent depuis plusieurs mois pour exiger « le respect des libertés syndicales et l’augmentation des salaires de 50% ». « La promotion automatique après 3 ans de travail ainsi que la fixation des primes de risque pour les travailleurs exécutifs et les agents de sécurité et des primes d’encouragement pour tous les travailleurs sans distinction » figurent également dans leur plate-forme de revendications. Aussi, le SNATEG insiste sur le fait d’accorder les heures d’allaitement aux femmes, et ce à partir du moment où elles rentrent de leur congé de maternité.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email