-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le secteur s’ouvre enfin au privé

Le secteur s’ouvre enfin au privé

Une ligne maritime urbaine Cherchell-Alger sera ouverte, dès l’après-ramadhan, soit immédiatement après le parachèvement des travaux d’aménagement en cours, au port de Cherchell (Tipasa), selon les propos du directeur du transport de la wilaya Salhi Ayachi repris par l’APS : « Nous procédons aux dernières retouches en vue du parachèvement des préparatifs inhérents au lancement d’une ligne maritime urbaine Cherchell-Alger, après le ramadhan, dans l’attente de l’ouverture d’une deuxième ligne Tipasa-Alger dans les prochaines semaines », a indiqué Salhi Ayachi a fait part d’efforts intenses en vue d’éviter tout retard dans l’ouverture de cette deuxième ligne maritime, dont l’exploitation interviendra, selon lui, au plus tard deux semaines après la mise en service de la ligne Cherchell-Alger soulignant, en outre, l’importance de ces deux lignes dans la prise en charge du flux des touristes, qui optent pour ces deux régions en saison estivale.

Ces deux lignes maritimes seront desservies par deux bateaux de transport de voyageurs, pris en location par l’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (ENTMV), d’une capacité de 320 places chacun.

Le directeur général de l’ENTMVavait annoncé auparavant l’ouverture de la ligne maritime Cherchell- Alger pour le 15 juin courant dans le cadre du programme de transport maritime urbain, avait- il indiqué.

Il avait signalé la programmation pour cette ligne de deux rotations, les vendredis et samedis. Le ministère des Transports a décidé d’ouvrir les activités de plaisance maritime au privé qui pourra investir dans le transport maritime urbain, les balades en mer, la création de bateaux restaurants amarrés à quai ou itinérants…

C’est le directeur général de la Marine marchande et des ports auprès du ministère des Transports et Travaux publics, M. Mohamed Ibn Boushaki, qui a révélé cette information hier sur les ondes de la Chaîne III de la radio nationale.Avouant le manque de marinas pour recevoir les activités maritimes de plaisance, M. Boushaki, tout en avouant « de sérieux retards dans ce domaine », ajoute que dans l’attente de la création de ces structures, les ports de pêche pourront, pour un temps, s’y substituer.

Par ailleurs, l’invité de l’émission a indiqué qu’après les dessertes reliant dans les deux sens, Alger à El Djamila, puis à Béjaïa, il est prévu d’étendre cette dernière ligne jusqu’au port de Djendjen et inaugurer une troisième reliant, cette fois, la capitale à Tipasa et Cherchell. Il fait également état de la création d’une ligne entre le port d’Oran et celui d’Ain El Turk. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email