-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le secteur de l’éducation : La grève nationale maintenue pour ce lundi

Le secteur de l’éducation : La grève nationale maintenue pour ce lundi

Les grèves se succèdent dans le secteur de l’éducation nationale. Cette fois, ce sont les adjoints de l’éducation, affiliés à l’Unpef, qui passent à l’action. Ils maintiennent la grève nationale de deux jours prévue pour demain.

En dépit de leur rencontre avec les représentants du ministère de l’Education nationale, les adjoints de l’éducation ont décidé de maintenir leur mouvement de grève nationale de deux jours à partir de demain, a indiqué la commission nationale des adjoints de l’éducation dans un communiqué publié jeudi.

Ce mouvement de grève sera appuyé par des rassemblements de protestation devant les directions de l’éducation, au deuxième jour de ce débrayage, lit-on dans le même communiqué. Ces actions de contestation, faut-il le souligner, ont été décidées à l’issue de leur réunion tenue le 11 novembre dernier.

Les adjoints de l’éducation, qui dénoncent la marginalisation dont ils font l’objet, ont choisi le chemin de la grève pour faire entendre leur voix. 

L’action que prévoit la commission en question est justifiée par « la non-satisfaction des revendications de cette catégorie de fonctionnaires qui se voient lésés, voire humiliés par le statut particulier des personnels de l’éducation ».

De ce fait, cette organisation syndicale incombe la responsabilité des actions projetées à la tutelle. La commission nationale des adjoints de l’éducation, lit-on dans le même document, déplorent les « dysfonctionnements » contenus dans le décret exécutif n° 08-315 portant statut particulier des fonctionnaires appartenant aux corps spécifiques de l’éducation nationale et dans le décret n°12-240 modifiant et complétant le premier.

Rappelons toutefois que la plateforme de revendications des adjoints de l’éducation tourne autour de « la régularisation de la situation des adjoints, ainsi que des adjoints principaux de l’éducation à travers leur promotion du grade de base à superviseur de l’éducation, en laissant le soin au ministère de trouver la meilleure formule, et ce, dans le but de mettre fin définitivement au système actuel de grades ».

Ce syndicat a soulevé, également, la nécessité d’annuler le contenu de la circulaire 003 concernant le grade de superviseur de l’éducation, en revalorisant l’expérience professionnelle sur la base de 10 ans et de 20 ans, afin de prétendre au grade de conseiller de l’éducation.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email