Le secteur agricole affecté par le stress hydrique : Le recours aux eaux usées traitées – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le secteur agricole affecté par le stress hydrique : Le recours aux eaux usées traitées

Le secteur agricole affecté par le stress hydrique : Le recours aux eaux usées traitées

Le manque de pluviométrie persiste. Les précipitations, où au moins les orages d’automne n’ont pas étaient au rendez-vous encore cette fois. Une situation qui accentue le stress hydrique que vit le pays depuis au moins trois ans.

Une situation qui n’est pas sans conséquences sur le secteur de l’agriculture, très dépendant de la pluviométrie. Chose qui impose la mobilisation de toutes les ressources y compris non conventionnelles, à l’instar des eaux usées traitées.

C’est dans cette voie que se dirige l’Algérie avec la signature prochaine d’une convention sur la généralisation de la réutilisation sécurisée des eaux usées dans les activités agricoles. Cette convention sera signée entre le ministère de l’Agriculture et du Développement rural et le ministère de l’Hydraulique, comme annoncé les jours passé par le ministre de l’Agriculture, lors de la Journée mondiale de l’alimentation, célébrée cette année en Algérie sous le slogan : « L’Eau c’est la vie, l’eau nous nourrit. Ne laisser personne de côté ».

Le ministre a précisé que son département ministériel œuvre actuellement en coordination avec le secteur de l’hydraulique, à élaborer un projet de convention entre les deux secteurs sur la valorisation des réserves des eaux usées par l’irrigation agricole sécurisée à travers le recours aux techniques modernes d’épuration. Ainsi dire que le recours à la généralisation de la réutilisation sécurisée des eaux usées dans les activités agricoles constitue une parade pour faire face à cette situation de stress hydrique dont l’impact est très ressenti dans le secteur de l’agriculture qui connaît un déficit en eau.

D’aucuns estiment que la réutilisation des eaux usées épurées pour satisfaire des usages ne nécessitant pas de l’eau potable relève du bon sens. La pratique est d’ailleurs en plein essor partout dans le monde, et l’Algérie devrait tirer profit des eaux recyclées pour atténuer le manque d’eau. Plusieurs spécialistes ont plaidé pour l’adoption de cette solution, à l’instar de l’agro-écologue, Fattoum Lakhdari, selon laquelle il est nécessaire de traiter les eaux usées et de favoriser leur réutilisation afin de préserver la santé publique et la ressource en eau.

« Le recyclage des eaux usées traitées est un créneau important et un défi à relever par l’Algérie. C’est l’une des alternatives appropriées pour faire face au stress hydrique qui se manifeste ces dernières années par une raréfaction de la pluviométrie », avait-elle recommandé, lors de ses sorties médiatiques, regrettant le fait que des milliers de mètres cubes d’eaux usées partent dans l’environnement sans être utilisés.

L’agro-écologue qui avait insisté sur l’importance de développer des ressources en eaux alternatives (non conventionnelles), avait souligné la nécessité de sensibiliser les agriculteurs qui, jusqu’à présent, évitent d’utiliser ces eaux traitées par crainte. « En plus des eaux des barrages et de la technique du dessalement de l’eau de mer, qui génère plus d’un milliard de mètres cubes d’eau potable par an, l’Algérie doit recourir à d’autres méthodes de mobilisation de cette denrée précieuse telle l’utilisation des eaux recyclées », avait-elle dit.

En sommes, en ces temps de rareté de l’eau et son impact sur le secteur de l’agriculture, il est plus que nécessaire de capter toutes les ressources hydriques, et ainsi trouver une alternative pour faire face à l’absence de précipitations.  

D’autres préconisent de favoriser les cultures qui ne consomment pas beaucoup d’eau et également de respecter les itinéraires techniques qui économisent et rentabilisent la ressource hydrique.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email