-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le satisfecit de l’ANIE : Charte d’éthique des pratiques électorales

Le satisfecit de l’ANIE  : Charte d’éthique des pratiques électorales

L’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) s’est félicitée du “respect”, par les candidats et les médias, de la teneur de la Charte d’éthique des pratiques électorales, rappelant les démarches entreprises pour la résolution de tous les différends quelle qu’en soit l’origine en œuvrant à remettre les choses à leur situation normale.

Un communiqué de l’ANIE a indiqué que son président, Mohamed Charfi s’est adressé aux candidats à la prochaine Présidentielle et aux médias en les félicitant pour “leur respect de la teneur de la Charte d’éthique”, rappelant que son Autorité “œuvrait conformément à ses statuts, à la loi régissant son fonctionnement et suivant la Charte d’éthique (…) dans le cadre de la transparence, de la justice et de l’égalité entre toutes les parties”.

“L’ANIE entreprend les démarches nécessaires en cas de différends pour résoudre la situation et remettre les choses à leur situation normale”, a-t-on indiqué.

Estimant que la signature de la Charte par l’ensemble des candidats est “un précédent démocratique unique en son genre en matière d’élections au niveau international (…) devenu très important grâce à l’implication de tous les médias”, l’ANIE a indiqué que toutes les parties signataires se sont engagées à faire de cette Présidentielle un rendez-vous “modèle” et d’œuvrer à ce que ces “élections se déroulent dans une atmosphère fraternelle à même de mener à bien cette échéance décisive durant ce processus historique que traverse l’Algérie”.

L’ANIE a mis en avant “le courage” des candidats qui se déplacent à travers les wilayas pour expliquer leurs programmes et mobiliser le peuple algérien afin de placer l’intérêt national au-dessus de toute autre considération”.

Elle a exhorté, dans ce sens, tous les candidats à “se respecter mutuellement et se contenter d’expliquer leurs programmes, tout en évitant de laisser la chance aux détracteurs qui attendent le moment opportun pour diviser le pays”.

Pour rappel, l’Autorité nationale indépendante des élections a affirmé, ce samedi à Alger, que les joutes verbales entre les candidats durant la campagne électorale était “un fait normal tant que la Charte d’éthique des pratiques électorales est respectée”.

“Les joutes verbales entre les candidats, par programmes interposés, est une pratique courante dans tous les pays démocratiques et développés, c’est un fait normal ordinaire tant qu’il reste dans le cadre du respect de la Charte d’éthique des pratiques électorales signée”, a déclaré le chargé de l’information à l’ANIE, Ali Draa, lors d’un point de presse.

Concernant la date prévue pour le débat télévisé entre les cinq candidats en lice, M. Draa a fait savoir que “la décision a été, effectivement, prise pour l’organisation de ce débat et le président de l’ANIE, Mohamed Charfi, est en discussion avec les candidats à ce sujet”, affirmant que la date sera annoncée dès qu’elle sera fixée.

Saluant, dans ce sens, les efforts de toutes les parties signataires avec elle (les cinq candidats en lice et la corporation des médias) l’ANIE “s’est félicité du sens de responsabilité caractérisant le début de la campagne électorale, qui est à son septième jour”.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email