-- -- -- / -- -- --
Culture

Le Sahara Occidental pour commencer

Le Sahara Occidental pour commencer

Ouverte dans la soirée de ce vendredi 12 décembre, à El Mouggar, la cinquième édition du Festival international du cinéma d’Alger, dédié au film engagé, sera lancée avec la projection du documentaire Enfants des nuages, la dernière colonie du réalisateur espagnol Alvaro Longoria. Un film favorable à la cause sahraouie.

Pour son premier jour de compétition, la nouvelle édition du Festival international du cinéma d’Alger (FICA) a proposé une œuvre qui éclaire sur la genèse et l’évolution du conflit au Sahara Occidental, en suivant le producteur et acteur espagnol Javier Bardem dans sa tentative de mobiliser l’opinion publique en Espagne et aux Etats-Unis pour l’indépendance nationale de ce pays colonisé par le Maroc.

Réalisé en 2012, Enfants des nuages, la dernière colonie suit Javier Bardem depuis son voyage en Algérie dans les camps de réfugiés sahraouis en 2008 pour le Festival de cinéma Fisahara jusqu’à son intervention en 2012 devant la commission de décolonisation de l’Organisation des Nations Unies.

Le récit de ces quatre années d’engagement du producteur et de son équipe est agrémenté d’interviews de dirigeants du Polisario, de réfugiés des camps en Algérie, de militants des droits de l’Homme et de personnalités : diplomates, journalistes et hommes politiques d’Europe et d’Amérique. Le réalisateur a également opté pour l’utilisation d’images d’animation pour expliquer les origines de la colonisation marocaine du Sahara Occidental (qui était une colonie espagnole), dans un contexte de guerre froide en axant son propos sur la complicité de l’Occident ou pour illustrer les souffrances du peuple sahraoui.

La dernière partie du documentaire est consacrée aux tortures et à la répression policières marocaines dans les territoires sahraouis occupés et à la question de l’élargissement aux droits de l’Homme du mandat de la Mission des Nation Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara Occidental (Minurso).

Enfants des nuages, la dernière colonie a trouvé un écho plutôt favorable du public, certains ayant salué la « vocation pédagogique » de ce documentaire sur un sujet finalement peu médiatisé en Occident et qui pointe du doigt la responsabilité de pays comme la France dans l’enlisement du conflit. La cinquième édition du FICA se poursuivra jusqu’au jeudi 18 décembre avec la mise en compétition de huit documentaires et autant de longs métrages fiction.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email