-- -- -- / -- -- --
Digital Space

Le rover chinois sur Mars enthousiasme le monde

Le rover chinois sur Mars enthousiasme le monde

La Chine est devenue le deuxième pays à avoir posé un rover sur la planète rouge, un exploit qui a enthousiasmé le milieu scientifique et l’opinion internationale.

La sonde Tianwen 1 avec à son bord le rover martien Zhurong a atteint avec exactitude la surface de la planète rouge. Un pas historique accompli dans le programme chinois de l’exploration interstellaire. De la NASA et des agences spatiales de Russie et de l’UE, les messages de félicitations se sont succédés pour parvenir à l’Agence spatiale chinoise.

L’exploration de Mars est une opération extrêmement difficile. La première tentative de l’humanité remonte à 1960. Avant Tianwen 1, 16 sondes avaient pénétrer dans l’atmosphère martienne, 9 parmi elles-toutes américaines-avaient réussi d’atterrir sur la planète, soit un taux de réussite légèrement supérieur à 50%. La Chine a maîtrisé toute une série de techniques complexes, ce qui a garanti sa réussite d’atterrissage. Dès sa première mission d’exploration, la Chine a réussi 3 opérations : le vol autour de Mars, l’atterrissage et la patrouille, une première dans le monde. Le Wall Street Journal a noté que la Chine, exclue depuis 2011 par Washington de tous les programmes concernés de la NASA, a dû compter sur sa propre force pour mener son programme d’exploration spatiale, et que le pays s’est aujourd’hui hissé à la tête des nations du monde.

Cet exploit n’appartient pas seulement à la Chine. La réussite de Tianwen 1 signifie beaucoup pour le monde.
Le genre humain a fait un grand pas en avant dans son exploration du cosmos. La planète rouge aidera l’homme à découvrir beaucoup d’énigmes sur l’univers et sur l’origine de la vie. Le progrès de l’humanité va en tirer profit : à force de vouloir mieux connaître Mars, l’homme sera amené à développer sans cesse des nouvelles technologies. Nouvelles matières, nouvelles techniques de télécommunication et de contrôle…autant de progrès techniques qui contribueront à l’amélioration des conditions de l’homme sur Terre.

En même temps, la Chine offre une nouvelle plateforme de coopération internationale dans le domaine de l’exploration spatiale. Le rover chinois porte le nom du dieu de feu dans la mythologie chinoise : Zhu, qui signifie dans le chinois « féliciter », Rong « l’adhésion ou la coopération ». Un nom qui en dit beaucoup sur la volonté de la Chine de coopérer avec tout le monde.

Avec Tianwen 1, l’Agence spatiale chinoise mène des programmes de coopération avec l’Agence spatiale européenne et les établissements d’Argentine, de France et d’Autriche. Les scientifiques du monde attendent que Zhu Rong transmette à la Terre des données iqui permettraient à l’homme de mieux connaître Mars et le cosmos.

La boussole, l’impression, le papier et la poudre, ces grandes inventions chinoises se sont depuis longtemps fondues à notre quotidien. Aujourd’hui, la Chine a réalisé une nouvelle percée dans l’exploration interstellaire, une percée qui donne l’espoir de nouveaux progrès dans la vie de l’homme et dans ses capacités technologiques. Ce qui est plus important est de comprendre que dans l’espace, c’est toujours la coopération et non pas la compétition qui correspond aux intérêts communs de l’humanité.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email