-- -- -- / -- -- --
Culture

Le roi du yal en fête

Le roi du yal en fête

Lors de son concert, ce jeudi 21 août, au théâtre de verdure du complexe culturel Laâdi-Flici à Alger, le roi du yal Takfarinas a créé une ambiance survoltée, devant un public galvanisé, venu apprécier le talent de l’artiste à la guitare aux deux tables harmoniques.

Dès les premières notes de son récital, la star de la chanson algérienne d’expression amazighe Takfarinas a affiché un dynamisme hors pair. Il est entré dans le vif du sujet, interprétant Azul, une pièce écrite dans un rythme incitant au déhanchement, dans laquelle il a souhaité la bienvenue à son public. Sourire aux lèvres et ondulant, le chanteur est allé vers son public, déjà debout devant la scène à se délecter, savourant les premiers moments d’une soirée qui s’annonçait euphorique.

« Vous faites partie de ma famille », a-il lancé à ses fans venus, en plus de ceux d’Alger, de Tizi-Ouzou et de Béjaïa. Les pièces Azul, Azar, Aârous, Aysiyi, Awah awah, A Lounès, Mazal mazal, Aya Aâssas nez’zahriw, Alwaldin, Kimeth yidhi, Yeppa er’rem’mane, Ghezmen ech’choucha et Zaâma ont constitué l’essentiel du répertoire exécuté durant la soirée dans un mélange de styles plaisant.

En reprenant avec l’artiste et ses quatre choristes les refrains des chansons, le public s’est relâché occupant une partie de l’arène en bas de l’hémicycle, laissant leurs corps en mouvement s’exprimer dans l’allégresse et la volupté. Dans le lyrisme des textes, chantés dans des modes chaâbi et orientaux, avec des arrangements modernes dans des rythmes composés, l’artiste a fait montre de beaucoup de profondeur dans ses recherches musicales et poétiques. Les sonorités des instruments, guitare, percussions (tumba, timbales, tambourin et derbouka), basse, batterie, claviers, saxophone, flûte, trompette et celles de la guitare aux deux tables harmoniques de l’artiste-vedette, ont donné un son percutant à l’orchestration.

Les instrumentistes ont brillé par leurs envolées phrastiques aux consonances jazz, affichant une technique de haute facture et une dextérité appréciées par un public qui a eu du répondant. Par moments, l’artiste exécute quelque pas et de danse, aux côtés d’une danseuse qui illustre le contenu de chaque chanson, par les différents accoutrements qu’elle a enfilé le long de la soirée. Durant plus de deux heures de temps l’instrumentiste gaucher, quart de ton collé à sa guitare, a chanté, dansé, exalté les passions avec ses solos endiablés, exécutés avec la seule envie de donner du plaisir à un public admiratif qui s’est totalement libéré.

En Témoignant d’une rigueur absolue et d’un travail de préparation soumis aux strictes normes académiques lors des répétitions, les musiciens sont unanimes quant au plaisir qu’ils éprouvent à jouer avec Takfarinas, qui, selon eux, « déborde de bonté et génère une énergie positive et de l’entrain ». Takfarinas a révélé au passage, la préparation d’un nouvel opus, dont la sortie est prévue pour 2015, suivi d’une tournée qui le mènera en Angleterre et aux Etats Unis.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email