-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le RND tire à boulets rouges sur le MSP

Le RND tire à boulets rouges sur le MSP

Lors de la conférence régionale du parti tenue jeudi à la maison de la Culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, le Rassemblement national démocratique (RND), dirigé par Ahmed Ouyahia, a tiré à boulets rouges sur l’opposition, notamment le MSP dirigé par Abderrezak Mokri qu’il accuse d’opportunisme.

Cette rencontre a rassemblé les jeunes militants et militantes des wilayas du centre du pays, plus exactement Tizi Ouzou, Béjaïa, Bouira, Boumerdès,

Alger, Tipasa, Blida, Chlef et Aïn Defla.
En dépit de l’absence de son premier responsable, Ahmed Ouyahia, le RND a grandement marqué son rendez-vous de Tizi Ouzou, et ce, tant par la teneur du discours que par le nombre de participants.

Le discours a été surtout tenu par Tayeb Mokadem, député et premier responsable du bureau RND de Tizi Ouzou, et Azouaou Belkacem, député. Rien qu’a écouter ces deux hommes, il est facile, même pour un néophyte en politique, de se faire une idée sur la ligne politique actuelle et à venir du parti d’Ahmed Ouyahia.

Tayeb Mokadem, après avoir souligné le rôle majeur qu’a toujours joué la wilaya de Tizi Ouzou dans les grands rendez-vous de l’histoire, à l’instar de la guerre d’indépendance nationale, a rappelé que nul n’a le droit de porter atteinte à l’unité nationale. Le premier responsable du bureau du RND de Tizi Ouzou a passé ensuite en revue les grandes décisions politiques prises par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Sans détour, Tayeb Mokadem, au nom de sa famille politique, a fortement salué le courage et l’honnêteté politiques de M. Abdelaziz Bouteflika, dont la dernière prouesse est la consécration de la langue amazighe comme langue officielle, ainsi que le droit accordé aux femmes.

Aussi, il a noté que le RND « va continuer à appuyer et à soutenir indéfectiblement le programme et la politique du président de la République ». L’orateur a mis également en avant le facture jeunesse, objet d’ailleurs de la rencontre.

De son côté, le député Azouaou Belkacem a lancé des flèches empoisonnées en direction du MSP suite aux propos très durs tenus à l’endroit du RND par le Dr Abderrezak Mokri la semaine passée, au même endroit. Azouaou Belkacem a effectivement traité la famille politique du MSP de « traîtresse et d’opportuniste ». L’orateur a ajouté que « le MSP a attendu les effets de Daech pour rejoindre l’opposition ».

« Il est naturellement légitime de chercher à prendre le pouvoir, mais il est aussi indispensable de le mériter, autrement dit de travailler légitimement dans ce sens et de se soumettre à la loi de l’urne », a souligné Azouaou Belkacem, avant de résumer ce cas de mérite par un vieux dicton kabyle « Win ivgahn l’sfendj, adhyêfk nânas » (Celui qui désire manger du beignet n’a qu’à marier sa sœur ! aînée) « .

Après avoir dit ce proverbe kabyle, qu’il a traduit en arabe pour l’assistance arabophone, le député RND de Tizi Ouzou s’est attelé à expliquer le lourd dossier intitulé « printemps arabe ». Azouaou Belkacem a qualifié de « leurre » le « printemps arabe » tout en martelant que notre pays en est à l’abri. « L’Algérie a eu ses « printemps ».

« Le printemps de 1980, le printemps de 1988, le printemps de 2001 en sont quelques exemples », a rappelé l’orateur en guise de réponse à ceux qui craignent que l’Algérie subisse le même sort que la Libye, la Syrie et le Yémen. Bien d’autres intervenants succéderont à Azouaou Belkacem, à l’image de Bounder Mouneden, Mohamed Kara et tant d’autres responsables du parti.

Tous mettront l’accent sur le vecteur que constitue la jeunesse mais surtout la vigilance « qui est plus que jamais de rigueur pour déjouer les différents plans de déstabilisation qui ciblent le pays ». Notons enfin que tous les intervenants, ont salué le grand mérite de l’ANP dans la surveillance des frontières du pays.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email