-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le RND lance la machine électorale

Le RND lance la machine électorale

Le Rassemblement national démocratique a battu le rappel de ses troupes à Bejaia en vue de préparer sa participation aux prochaines échéances électorales prévues en 2017.

Une série de rencontres régionales et locales est organisée ces dernières semaines conformément aux résolutions du 5e congrès du parti qui avait, rappelons-le marqué le retour d’Ouyahia à la tête du parti.

Après la rencontre animée à Sidi-Aïch le 26 novembre dernier et celle de Souk El-Tennine quelques jours avant, qui avait été consacrée au développement local et à la place de la jeunesse au sein du parti et aussi de la société civile, une autre rencontre été organisée samedi dernier à Akbou et avait été consacrée à l’histoire de la révolution Algérienne, notamment le 56e anniversaire du soulèvement populaire du 11 décembre 1960.

M. Kamel Bouchcoucha secrétaire de wilaya du parti d’Ouyahia a, dans son allocution, estimé que « la sécurité et la stabilité nationales exigent la vigilance de tous et la contribution de chacun ; et chacun doit assumer sa part de responsabilités dans la préservation de la nation algérienne ».

L’orateur estime que le défi majeur auquel est confronté notre pays réside dans notre capacité à faire face à l’effondrement brutal des prix du pétrole sur le marché mondial, une chute qui a frappé tous les pays exportateurs de pétrole ou de gaz qui, de son avis, ont été contraints de prendre des mesures d’ajustement ».

Pour le responsable de wilaya du RND, « l’Algérie n’a pas échappé à cette réalité, même si les décisions financières prises par M. le Président de la République durant la décennie précédente, permettent à notre pays d’avoir une légère marge de manœuvre encore et aussi les efforts louables du gouvernement qui gère cette situation ». 

« La crise financière actuelle nous invite aussi à encourager toutes les compétences et l’investissement productif pour créer de l’emploi en faveur de nos enfants et réduire la facture de nos importations » dira-t-il. « Les défis nationaux évoqués nécessitent de la sérénité dans le pays », fait-il observer. Et de poursuivre : « Le Rassemblement appelle tous les acteurs à concourir à la préservation d’un climat de sérénité qu’exige d’ailleurs l’opinion nationale ».

Et d’ajouter : « Le dialogue est une tradition ancestrale de notre peuple et il permet de gérer les divergences et les différends. Nous appelons donc à une utilisation plus grande de cette vertu civilisationnelle », s’adressant sans doute aux frondeurs du parti considérant que la réussite du 5e congrès du parti intervenu en mai dernier est un nouveau départ, pour conforter notre famille politique et la mettre davantage au service de l’Algérie ».

« Conforter le Rassemblement c’est consolider le dialogue, la démocratie et la stabilité dans nos rangs ceci par la mise en œuvre des résolutions adoptées par le 5e Congrès », poursuit le responsable.

Le secrétaire de wilaya du RND a rappelé l’une des résolutions politiques de sa formation qui est le soutien inconditionnel au président de la République et son programme ainsi qu’au gouvernement et auquel est rendu « un hommage pour sa clairvoyance à l’origine des avancées sécuritaires, politiques, économiques et sociales que nul ne peut nier, ainsi que son rôle fédérateur et stabilisateur du pays ». 

Il a par ailleurs, « fermement, condamné, les agissements révolus d’une poignée de militants de la commune de Béjaïa et salue leur traduction en commission de discipline de wilaya ».

« Notre réponse est sur le terrain, notamment par la dynamique créé dans la wilaya de Béjaïa par le travail des militants et aussi par l’espoir que suscite le retour de M. Ahmed Ouyahia à la tête de notre parti, lequel est porté dans le cœur et l’esprit de nombreux militants et sympathisants ». Et d’inviter enfin « la minorité » des frondeurs « à se conformer au verdict de la majorité ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email