-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le retour de la pluie réjouit les fellahs

Le retour de la pluie réjouit les fellahs

Les précipitations de ces dernières quarante-huit heures au nord du pays ont laissé transparaître une lueur d’espoir chez les fellahs et tous les citoyens. Tous n’ont eu de cesse de qualifier la rareté de la pluie cette année d’exceptionnelle. Au nord du pays, sur les villes côtières et proche-côtières où les fellahs ont quelque peu été gâtés par le ciel ces dernières heures, avec un timide « arrosage » des récoltes, on ne désespère point et l’on s’attend que la météo de cette fin de semaine écarte définitivement les craintes d’une compromission de la saison agricole.

Des intempéries, faibles pour le moment, ont affecté depuis hier la wilaya de Béjaïa avec des rafales de vent. Les fellahs ont longtemps attendu la pluie puisque la sécheresse s’est installée durablement. Ils ont vécu ces dernières semaines la peur au ventre, craignant que la situation se poursuive. 

Certains estiment que la saison pourrait être sauvée si la région bénéficie d’autres précipitations plus intenses dans les prochaines semaines, car la pluviométrie cette année et très faible pour ne pas dire inexistante.

Cependant, les premières pluies ont été accueillies avec beaucoup de satisfaction ou simplement, de soulagement, mais aussi avec prudence car elles ne sont pas de nature à récupérer les longues semaines de sécheresse vécues cette année. Certains fellahs ne se sont pas trop réjouis d’ailleurs. Ils préfèrent attendre les prochains jours pour voir.

D’autres, qui ont eu peur de perdre définitivement les récoltes de blé ou d’orge cette année sont plus optimistes par contre, et disent n’avoir pas totalement perdu espoir. Ils sont toujours à l’écoute de la météo.

Des oléiculteurs de la haute Soummam comme à Tazmalt et Seddouk n’ont pas manqué d’exprimer aussi leur crainte de maladies des oliviers et, par ricochet, la production d’olives et d’huile et disent garder espoir que les choses s’améliorent dans les semaines à venir avec plus de pluie car pour le moment, les quantités restent très faibles par rapport à l’aridité qui traverse la région.

A Souk El-Tennine, point de pluies pour le moment et dans la vallée de la Soummam ou à Béjaïa, il y a plus de vent que de pluie. Et pas d’intervention de la Protection civile méritant d’être signalée. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email