-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le retard dans la livraison de trois groupements scolaires

Le retard dans la livraison de trois groupements scolaires

M. Hocine Ouadah, wali de Constantine, très actif ces derniers jours, semble ne plus tolérer les retards dans la réalisation des projets hérités par sa wilaya. Hier, une sortie d’inspection sur le terrain lui a, encore une fois, permis de se rendre compte de la léthargie qui caractérise plusieurs réalisations, dont la livraison de certaines d’entre elles avait pourtant été prévue pour la fin du mois en cours.

Tous les intervenants, dont des responsables de la wilaya, de la Direction des équipements publics (DEP) ainsi que ceux d’entreprises et de bureaux d’études en charge de la réalisation de trois groupements scolaires à Ali-Mendjli, ont été conviés, aussitôt la visite terminée, à une réunion d’urgence afin de faire le point et de situer les responsabilités, et ce avant de prendre les sanctions qui s’imposent selon le wali. Ouadah a été clair.

Cachant mal son irritation, il a qualifié de « négligence et de légèreté la situation, dont la responsabilité incombe aussi bien aux entreprises réalisatrices qu’aux cadres de la DEP ».

Les raisons sont en fait on ne peut plus justifiées. Les trois groupements scolaires (le premier à l’UV05, le second à l’UV18 et enfin le troisième à l’UV20) devaient permettre à certains établissements scolaires de la ville nouvelle Ali-Mendjli de ne plus être sous tension. En effet, il arrive que des classes comptent une cinquantaine d’élèves, rendant quasiment impossible le maintien de l’harmonie dans celle-ci.

Une situation que n’a cessé de soulever l’indignation des parents, lesquels avaient été pourtant rassurés par les responsables locaux quant à un aménagement parallèle à leur déménagement de toutes les commodités nécessaires, dont les structures scolaires devant permettre à leurs enfants de poursuivre sans trop de perturbations leur cursus.

L’arrivée de centaines de personnes récemment transférées à la ville nouvelle, dans le cadre des opérations de recasement des familles de la vieille ville et ceux des bidonvilles qui ceinturaient la cité des Ponts, n’a fait que compliquer davantage la situation des habitants de la nouvelle cité.

Le wali s’est par ailleurs enquis du taux d’avancement des travaux du contournement du tunnel de Djebel El-Ouahch. Satisfait, il n’a pas manqué de louer les efforts fournis par les entreprises en charge du projet qui auraient, à en croire ce qui a été réalisé à ce jour, retenu, comme il se doit, la leçon suite à la dernière visite d’inspection du ministre des Travaux publics. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email