-- -- -- / -- -- --
Monde

« Le règlement de la crise est le seul moyen d’éviter la guerre froide »

« Le règlement  de la crise est le seul moyen d’éviter la guerre froide »

Le règlement de la crise ukrainienne est l’unique moyen d’éviter une nouvelle « guerre froide », estime le secrétaire général du Conseil de l’Europe, Thorbjørn Jagland.

« Je ne pense pas qu’une guerre froide analogue à celle qui a eu lieu avant 1989 soit déjà en cours. Mais nous risquons d’avoir une telle guerre. C’est pour cela que nous devons faire tout notre possible pour régler la crise ukrainienne », a déclaré vendredi M. Jagland dans une interview à la radio Echo de Moscou. 

La situation politique internationale s’est sensiblement dégradée avec les affrontements armés en Ukraine. Le chef de la diplomatie biélorusse, Vladimir Makeï, estime que le conflit en Ukraine a amené le monde au bord d’une nouvelle « guerre froide ». Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg affirme pour sa part que l’Alliance ne veut pas de « guerre froide » avec la Russie. Il n’en reste pas moins que les ministres des Affaires étrangères de l’Otan ont suspendu toute coopération civile et militaire avec la Russie en raison de la position de Moscou sur la crise ukrainienne et le rattachement de la Crimée à la Russie.

Les puissances occidentales bien qu’elles soutiennent le fait que la Russie soit totalement « encerclée » par des missiles de l’OTAN, continuent d’accuser la Russie de contribuer à l’escalade du conflit. L’ambassadrice américaine à l’Onu Samantha Power a déclaré que la Russie « parlait de paix, mais continuait à soutenir la guerre ». Le chef de la délégation ukrainienne Iouri Sergueev a noté que la seule raison pour laquelle une guerre ouverte n’avait pas commencé avec la Russie était la retenue de l’Ukraine. Moscou dément la présence de ses militaires sur le sol ukrainien.

« Nous n’accepterons jamais le mensonge selon lequel des troupes russes sont présentes dans le sud-est de l’Ukraine », a déclaré récemment le président de la Douma (chambre basse du parlement russe) Sergueï Narychkine. Leur présence a été également prouvée lors d’une conférence de presse de jeudi par le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch. Il a aussi démenti les informations de l’OSCE sur le passage de la frontière, près du poste russe de Donetsk, d’un camion portant l’inscription Grouz-200. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email