Le rebond de l'économie chinoise génère une forte confiance – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Monde Asie

Le rebond de l’économie chinoise génère une forte confiance

Le rebond de l’économie chinoise génère une forte confiance

L’économie chinoise a connu un rebond robuste pendant la semaine des vacances du Nouvel An chinois, qui a touché bientôt à sa fin. En général, les revenus du tourisme intérieur ont atteint 375,843 milliards de yuans, soit une hausse de 30 % en glissement annuel. Le nombre de colis express livrés à l’échelle nationale a dépassé 700 millions, tandis que le box-office des films projetés au cours de la Fête du Printemps a atteint 6,758 milliards de yuans.

Lors des six premiers jours des vacances du Nouvel An lunaire, les commandes de menus de consommer sur place pour plusieurs personnes, dans l’ensemble du pays, ont augmenté de plus de 50 % en glissement annuel. Dans le contexte de l’ère post-épidémique, l’économie chinoise a déclenché une forte reprise, alors que les économies développées s’avèrent faibles, tout en souffrant à la fois de la récession économique et de l’inflation en hausse.

Publiée par le FMI le 31 janvier, heure de Beijing, la dernière édition du rapport sur les Perspectives de l’économie mondiale prévoit que le taux de croissance des économies développées dont les États-Unis, la zone euro et le Royaume-Uni, chutera fortement à 1,2 % en 2023, alors que celui de l’économie chinoise s’établira à 5,2 %.

Un certain nombre de sondages mondiaux d’opinion récemment publiés par le groupe de réflexion CGTN font état de confiance contrastée et mitigée. Selon les sondages, 86,8 % des personnes interrogées dans le monde ont apprécié l’approche de la Chine consistant à intégrer la prévention et le contrôle de l’épidémie de la Covid-19 au développement économique et social, grâce à laquelle l’économie chinoise a maintenu un taux de croissance moyen de 4,5 % pendant les trois ans de la pandémie. Cependant, moins de 10 % (soit précisément 9,03 %) des personnes interrogées ont estimé que les économies développées avaient pas mal répondu à l’épidémie de Covid-19.

L’économie chinoise a fait preuve d’une forte résilience si l’on passe en revue les trois années écoulées

Depuis le déclenchement de l’épidémie, face à l’impact de multiples facteurs inattendus, l’économie chinoise a résisté à la pression, réalisant une coordination efficace entre la prévention et le contrôle de l’épidémie, et le développement économique et social.

En 2020, la Chine a pris les devants pour sortir de l’ombre de l’épidémie et est devenue la seule grande économie au monde à réaliser une croissance positive. En 2022, le PIB total de la Chine a dépassé 120 000 milliards de yuans. Au cours des trois dernières années, le taux de croissance économique de la Chine a été nettement supérieur à la moyenne mondiale, apportant une contribution importante à la reprise de l’économie mondiale.

Au cours des trois dernières années, la Chine s’est efforcée de renforcer la sécurité alimentaire et d’améliorer la construction de systèmes de production, d’approvisionnement, de stockage et de ventes de l’énergie, et en même temps s’est concentrée sur la stabilisation des prix des principaux produits de subsistance et des matières premières.

Selon les données du Bureau national des statistiques de Chine, les prix domestiques sont restés stables au cours des trois dernières années et l’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté en moyenne de 1,8 %, ce qui est nettement inférieur à celui des économies développées telles que les États-Unis et la zone euro.

Conformément aux sondages mondiaux, 86,8 % des personnes interrogées ont pleinement fait l’éloge du bilan économique de la Chine, et cette proportion atteignait 91,7 % parmi les répondants des pays asiatiques, africains et latino-américains.

Aux grands maux les grands remèdes : dans les économies développées, les personnes vivent dans la précarité

En revanche, les économies développées ont été durement touchées pendant les trois années de l’épidémie et sont dans un état de volatilité constante. Les données publiées par la Banque mondiale montrent que les économies des États-Unis et de la zone euro ont connu respectivement une croissance de -2,8 % et -6,1 % en 2020, suivie de deux années de mesures de relances agressives.

Dans le même temps, l’indice des prix à la consommation aux États-Unis a continué à augmenter en 2022 pour atteindre son plus haut niveau depuis 40 ans, la hausse des prix pesant lourdement sur la vie des gens. Selon l’enquête, près de la moitié des personnes interrogées dans les principales économies développées (49,57 %) estiment que les prix ont augmenté de manière significative, 48,7 % admettant que les dépenses quotidiennes ont augmenté et que la pression sur les paiements s’est accrue au cours des trois dernières années. Pourtant, seuls 23,24 % des répondants à l’enquête ont vu leurs revenus augmenter au cours des trois dernières années.

Dans l’enquête, les personnes sont pessimistes quant à la reprise économique mondiale, près de la moitié (46,77 %) de celles interrogées prévoyant que les principales économies développées tomberont en récession cette année.

Les politiques de la Chine en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie résistent à l’épreuve de l’histoire, plus de 70 % des répondants mondiaux approuvant sa stratégie d’ajustement dynamique

Ces trois dernières années, l’épidémie a pleinement mis en évidence les lacunes et les failles de la gouvernance nationale aux États-Unis et dans les pays occidentaux. Aux États-Unis par exemple, l’incapacité à contrôler efficacement l’épidémie a empêché le gouvernement américain d’atténuer fondamentalement l’impact de l’épidémie sur l’économie, et ses politiques de relance agressives se sont retournées contre lui, entraînant une inflation galopante et des difficultés pour la vie de la population.

En revanche, la Chine a géré efficacement l’impact de cinq vagues d’épidémie mondiales et de plusieurs vagues d’épidémies domestiques, préservant ainsi la vie et la santé de sa population. Selon l’enquête, les réalisations de la Chine en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie ont été attribuées une note élevée par 88,1 % des personnes interrogées dans le monde. En particulier, l’ajustement actif, scientifique et efficace des politiques de prévention et de contrôle de l’épidémie par la Chine a été hautement reconnu par 71,6 % des répondants mondiaux.

La pratique a pleinement prouvé que les politiques anti-épidémiques de la Chine des trois dernières années ont été conformes aux conditions nationales et ont résisté à l’épreuve de la pratique, et qu’elles sont la solution dont le coût social global est le plus faible. Elles ont atteint l’objectif consistant à obtenir les meilleurs résultats au moindre coût, et ont insufflé davantage de confiance et d’élan à la reprise économique mondiale et à la gouvernance mondiale dans l’ère post-épidémique.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email