-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le rail au service du développement économique hors hydrocarbures

Le rail au service du développement économique hors hydrocarbures

Le ministre des Transports, Boudjema Talai, a annoncé le projet de réalisation d’une voie ferrée devant relier Ghara Djebilet (Tindouf) et Abadla (Béchar), ainsi qu’un port minier en perspective de l’exploitation des gisements miniers à ciel ouvert de Ghara Djebilet.

Le segment du transport ferroviaire dans certaines régions connues pour leurs gisements miniers peut représenter aujourd’hui un atout favorable au développement économique hors hydrocarbures.

Le ministre des Transports, Boudjema Talai, a donné à partir de Tindouf un aperçu concret sur ce que peut représenter le rail par rapport au développement économique hors hydrocarbures.

L’exemple de l’exploitation du minerai de fer de Ghara Djebilet (Tindouf) renforcé par le projet d’une voie ferrée devant la relier au minerai d’Abadla (Béchar), sur une distance de 950 km, en est une preuve de l’engagement du gouvernement quant au développement économique du pays hors hydrocarbures.

Surtout que le transport ferroviaire de marchandise, reste un atout incontournable pour l’économie nationale. Lors de sa dernière visite effectuée mercredi dernier à Tindouf, Boudjema Talai, a indiqué que « le développement économique hors hydrocarbures dans cette région est possible ».

Il notera l’importance de l’exploitation des gisements de fer et d’acier de Ghara Djebilet qui dispose, selon lui « de réserves minières considérables et susceptibles de contribuer efficacement au développement économique hors hydrocarbures, à condition que les moyens de transport moderne, voies ferrées, ports et aéroports, soient réunis ».

Ghara Djebilet renferme un potentiel important en teneur appréciable de fer qui est de 63% et dont les réserves s’élèvent à plus de 2,5 milliards de tonnes de fer avec une production d’environ 10 à 12 millions de tonnes d’acier à l’an 2025.

Conscient de l’importance de l’exploitation de ce gisement de Tindouf à ciel ouvert, le ministre des Transports veut mettre à contribution son secteur avec le développement des segments de transport pour permettre un développement harmonieux de l’économie nationale et de la stabilité sociale pour les régions du Sud notamment.

Pour celui-ci l’exploitation de Ghara Djebilet, va inévitablement attirer les investissements, les hommes d’affaires, les ingénieurs, et des structures à qui il faut offrir des moyens de transport. A ce titre, la réalisation d’une ligne ferroviaire devant relier Ghara Djebilet (Tindouf) et Abadla (Béchar) est projetée dans la perspective d’exploitation de gisements miniers de la région sud-ouest notamment.

Le ministre affirme que « cette nouvelle voie constitue une priorité pour le secteur des Transports en plus de la création des ports miniers à l’ouest du pays ». Il a annoncé également la réalisation dans le même temps, d’un port minier qui sera consacré à l’exportation des minerais de fer extraits à partir de Ghara Djebilet.

Selon le ministre, la réalisation des lignes ferroviaires ainsi que la création de nouveaux ports spécialisés visent à faire sortir le pays de sa dépendance à l’égard des hydrocarbures.

Le ministre a rappelé que cette nouvelle ligne déjà programmée dans le cadre du plan national du chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, et laquelle s’ajoute à la ligne en cours de réalisation qui relie la mine de phosphate de Djebel Ank à Jijel en passant par L’Ouenza.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email