-- -- -- / -- -- --
Sports

Le Qatar remporte sa première coupe d’Asie

Le Qatar remporte sa première coupe d’Asie

Pour la première fois de son histoire, le Qatar a été sacré champion d’Asie grâce à son victoire contre le Japon en finale (3-1). Un signal fort de la part du pays organisateur de la prochaine Coupe du monde.

C’est une première historique et un message envoyé au reste du monde à trois ans de la Coupe du monde que le pays organisera. Le Qatar a décroché le premier titre de champion d’Asie de son histoire en s’imposant en finale contre le Japon (3-1), ce vendredi. Ali Almoez (22 ans) est le grand artisan de ce moment historique.

L’attaquant d’Al-Duhail, d’origine soudanaise, a marqué à deux reprises en première période (12e, 27e), dont un premier but magnifique. La réduction de l’écart de Takumi Minamino (Red Bull Salzbourg) à la 69e a relancé le suspense mais les hommes de l’Espagnol Felix Sanchez Bas, ancien formateur au FC Barcelone, ont clôt le score à la 83e sur un penalty concédé par Maya Yoshida (Southampton). Sacrés en 1992, 2000, 2004 et 2011, les Japonais de Hiroki Sakaï passent donc à côté d’un cinquième trophée.

Pour le Qatar, c’est donc un jour historique. Le pays avait déjà créé la sensation en surclassant les Emirats arabes unis (4-0), pays organisateur et voisin honni, en demi-finales. Ce sacre aux dépens du Japon renforce davantage leur domination dans le Golfe.

Les Qataris ont surmonté un accueil hostile et de vives tensions extra-sportives avant de s’imposer contre le Japon. Ils ont ainsi dû essuyer une pluie de chaussures et de projectiles avant de laminer 4-0 les Emirats, pays organisateur, en demi-finale, tout en disputant la plupart de leurs matches presque sans supporters, pour beaucoup interdits d’entrée dans le pays.

Pas de jets de chaussures cette fois en finale, jouée dans une atmosphère sereine et en présence de supporters qataris.

Ce succès représente également l’aboutissement d’années d’investissement dans un projet à long terme pour le Qatar, qui a depuis longtemps choisi le sport en général et le football en particulier pour peser sur la scène internationale.

Ce succès trouve son origine dans la fameuse académie Aspire de Doha, créée en 2004 pour faire éclore des talents qataris jouant dans le championnat national.

Le pays était également allé chercher Felix Sanchez, débauché de l’académie du Barça en 2006, pour prendre la tête de la sélection. Stratégie enfin payante pour le petit émirat du Golfe, qu’il faudra prendre au sérieux lors de “son” Mondial en 2022.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email