Le Pr. Yousfi au Jeune Indépendant : «Nous faisons face à un tsunami de contaminations» – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Le Pr. Yousfi au Jeune Indépendant : «Nous faisons face à un tsunami de contaminations»

Le Pr. Yousfi au Jeune Indépendant : «Nous faisons face à un tsunami de contaminations»

A l’instar des autres pays du monde, le variant Omicron se propage à une grande vitesse en Algérie. On compte déjà plus de 400 sujets contaminés par le variant Omicron. Les spécialistes parlent d’une explosion de cas de contamination en grande nombre par rapport aux autres variants. D’ailleurs, c’est ce qui a poussé à la fermeture des établissements scolaires.

Le Jeune Indépendant est allé à la rencontre du Pr Yousfi Mohamed, chef di service infectieux de l’hôpital de Boufarik. Ce dernier a déclaré : «La situation est en train de s’aggraver, surtout ces derniers jours. Pratiquement, il y a une explosion de cas de contamination. On a constaté l’installation de la 4e vague depuis déjà un mois, avec une augmentation progressive au niveau des urgences et de l’occupation des lits d’hospitalisation à Boufarik.»

«On est passé de 15 lits occupés à 40 lits en une semaine, mais ce dernier week-end, en termes de consultation, on est passé de 50 à plus de 150 consultants. Cela démontre qu’il y a accélération dans la transmission», a-t-il ajouté. «Le plus inquiétant, a constaté le professeur, c’est que l’hôpital de Boufarik est le plus impacté en Algérie par rapport à l’épidémie et au personnel médical qui travaille déjà depuis 28 mois. On a un personnel très fatigué. Ces jours-ci, plusieurs éléments de notre personnel, entre médecins et infirmiers, ont été contaminés.

Le fonctionnement des services va causer un gros problème vu le personnel contaminé». Selon notre interlocuteur, «c’est le variant Delta qui a la suprématie jusqu’à présent, et le pic du variant Omicron sera atteint d’ici au début du mois prochain». En effet, d’après tous les spécialistes de la wilaya de Blida, tous les tests effectués par différents sujets montrent que la souche Omicron est la plus présente dans les analyses.

Dans les hôpitaux de Blida, tout malade qui se présente pour une grippe saisonnière est d’emblée considéré comme étant contaminé par la Covid-19 jusqu’ au résultat d’un test car les symptômes se ressemblent. Ils mettent en garde quant à la propagation rapide du variant Omicron. Toutefois, ce qui différencie la nouvelle souche d’Omicron et de Delta, disent les spécialistes, c’est que le premier cité engendre moins de complications.

C’est à cet effet qu’on enregistre moins de décès au niveau de tous les hôpitaux de la wilaya dédiés à la Covid-19 qu’auparavant. Questionné sur la méthode de distinction entre la contamination au variant Delta et celle à l’Omicron, le professeur a évoqué la méthode utilisée, dont le test PCR, suivi du séquençage au niveau de l’Institut Pasteur afin de comparer et de déterminer par le procédé de la similarité qui renseigne sur la nature du virus détecté sur le sujet.

L’infectiologue a enfin appelé les citoyens à aller se faire vacciner étant donné que le vaccin reste indéniablement la seule solution contre les effets graves du virus.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email