-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le procureur d’El-Hadjar ordonne une enquête

Le procureur d’El-Hadjar ordonne une enquête

Suite au décès d’un citoyen dans la localité de Chaiba (commune de Sidi Amar), le procureur de la république près le tribunal d’El-Hadjar a ordonné l’ouverture d’une enquête.

Cette mort d’homme a été enregistrée le 20 mai dernier vers 18h30 lors d’une intervention des services de police pour arrêter un individu soupçonné de trafic de drogue. Lors de cette intervention, les agents de la police judiciaire se sont heurtés à des protestations provenant de la famille du mis en cause, ainsi que du voisinage pour empêcher toute interpellation. Selon des sources crédibles, les membres de la personne recherchée et le voisinage étaient armés de sabres, de poignards et de fusils harpon et de chasse.

Après l’arrestation d’A.R., l’individu recherché, les éléments de la brigade mobile et de la police judiciaire(BMPJ) ont essuyé des jets de pierres. Pour se défendre, les policiers ont fait usage de balles en caoutchouc pour disperser la foule. Malheureusement, le père de l’individu recherché a reçu une balle au thorax. Transporté en urgence au CHU Ibn Rochd, il décédera au cours de son transfert. Dans un communiqué diffusé jeudi dernier, le procureur de la république près du tribunal d’El-Hadjar précisera les circonstances de cet mort d’homme : « Mercredi 20 mai vers 18h, des agents de la police judiciaire (PJ) de Sidi Amar sont intervenus pour arrêter le dénommé A.R. soupçonné de trafic de drogue.

Durant cette opération, les agents de la police se sont vus opposer une résistance violente, avec armes blanches et des jets de pierre de la part des membres de la personne recherchée ainsi que des jeunes du voisinage (…) obligeant les agents de la PJ à faire usage de balles en caoutchouc pour disperser la foule », et de poursuivre : « le père de la personne recherchée a été touché au niveau de la poitrine par une balle en caoutchouc. Il est décédé au moment de son transfert à l’hôpital ». Il faut signaler que cette mort a provoqué des émeutes, et plusieurs dizaines de citoyens de la localité de Chaiba se sont attaqués au siège du commissariat de la brigade mobile de la police judiciaire de Sidi Amar à l’aide de pierres, et de cocktails Molotov.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email